01/08/2018 21:36
Le président américain Donald Trump envisage désormais une taxe de 25% sur 200 milliards de biens chinois importés, contre 10% évoqués jusque-là, en plein bras de fer commercial avec Pékin qu'il accuse depuis des mois de pratiques "déloyales", rapporte mardi 31 juillet le Washington Post.

>>La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est déclarée
>>La Chine jette un excédent commercial record à la face de Trump

 

Le président américain Donald Trump.
Photo: AFP/VNA/CVN

Après avoir imposé des taxes à l'importation sur les machines à laver, les panneaux solaires, l'acier et l'aluminium et déjà 34 milliards de dollars de produits chinois, Washington a annoncé le 10 juillet une nouvelle liste de produits visés, portant sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises.

Il avait alors menacé de taxes de 10% mais envisage désormais de porter ce chiffre à 25%, écrit le Washington Post, citant une source anonyme. Les marchés s'étaient pourtant montrés rassurés mardi 31 juillet, soutenus par l'espoir d'une reprise des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Ils avait positivement réagi à une information de Bloomberg selon laquelle des représentants du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et du vice-Premier ministre chinois Liu He étaient en discussions afin de chercher des manières de reprendre les négociations.

"La pression et le chantage des États-Unis à l'encontre de le Chine ne marcheront jamais", a réagi mercredi 1er août à Pékin Geng Shuang, porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Si les États-Unis prennent des mesures pour continuer à aggraver la situation, nous prendrons assurément des contre-mesures pour défendre fermement nos droits et intérêts légitimes", a-t-il précisé lors d'un point de presse.

En 2017, les États-Unis ont accusé un déficit commercial de 376 milliards de dollars avec la Chine, qu'ils sont bien décidés à réduire. Outre ce déficit commercial, Washington reproche à Pékin le transfert de technologies américaines imposé lorsque les entreprises américaines constituent des coentreprises avec les Chinois pour faire affaire sur le marché chinois.

Le président républicain a menacé récemment d'imposer des taxes punitives sur la totalité des importations chinoises, qui représentaient plus de 500 milliards de dollars en 2017.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.