01/08/2018 21:36
Le président américain Donald Trump envisage désormais une taxe de 25% sur 200 milliards de biens chinois importés, contre 10% évoqués jusque-là, en plein bras de fer commercial avec Pékin qu'il accuse depuis des mois de pratiques "déloyales", rapporte mardi 31 juillet le Washington Post.

>>La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est déclarée
>>La Chine jette un excédent commercial record à la face de Trump

 

Le président américain Donald Trump.
Photo: AFP/VNA/CVN

Après avoir imposé des taxes à l'importation sur les machines à laver, les panneaux solaires, l'acier et l'aluminium et déjà 34 milliards de dollars de produits chinois, Washington a annoncé le 10 juillet une nouvelle liste de produits visés, portant sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises.

Il avait alors menacé de taxes de 10% mais envisage désormais de porter ce chiffre à 25%, écrit le Washington Post, citant une source anonyme. Les marchés s'étaient pourtant montrés rassurés mardi 31 juillet, soutenus par l'espoir d'une reprise des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Ils avait positivement réagi à une information de Bloomberg selon laquelle des représentants du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et du vice-Premier ministre chinois Liu He étaient en discussions afin de chercher des manières de reprendre les négociations.

"La pression et le chantage des États-Unis à l'encontre de le Chine ne marcheront jamais", a réagi mercredi 1er août à Pékin Geng Shuang, porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Si les États-Unis prennent des mesures pour continuer à aggraver la situation, nous prendrons assurément des contre-mesures pour défendre fermement nos droits et intérêts légitimes", a-t-il précisé lors d'un point de presse.

En 2017, les États-Unis ont accusé un déficit commercial de 376 milliards de dollars avec la Chine, qu'ils sont bien décidés à réduire. Outre ce déficit commercial, Washington reproche à Pékin le transfert de technologies américaines imposé lorsque les entreprises américaines constituent des coentreprises avec les Chinois pour faire affaire sur le marché chinois.

Le président républicain a menacé récemment d'imposer des taxes punitives sur la totalité des importations chinoises, qui représentaient plus de 500 milliards de dollars en 2017.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.