10/06/2018 22:17
Le président américain Donald Trump est arrivé dimanche 10 juin à Singapour où il doit rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors d'un sommet historique.
>>Arrivée du dirigeant nord coréen à Singapour
>>Sommet historique: Trump et Kim attendus à Singapour

Le président américain Donald Trump est arrivé le 10 juin à Singapour.
Photo: EPA-EFE/VNA/CVN

L'avion présidentiel Air Force One s'est posé peu avant 20h30 (12h30 GMT), quelques heures après l'arrivée dans la cité-État du leader nord coréen.

Donald Trump venait directement du Canada, où il avait assisté à un sommet du G7.

Donal Trump et Kim Jong-un devaient s'entretenir individuellement avec le premier ministre singapourien avant le début de leur rencontre officielle prévue mardi 12 juin. Notons que les dirigeants américain et nord coréen doivent tenir leur sommet sur l'ïle de Sentosa, sur la côte sud de Singapour, à 09h00 heure locale (01h00 GMT), dans un grand palace luxueux.

Selon les autorités nord coréennes, Kim Jong-un devra quitter Singapour mardi 12 juin à 14h00 (06h00 GMT), soit cinq heures après le début de son sommet avec le président américain.

La présence des deux dirigeants sur l'île plus de 24 heures avant le sommet est expliquée par la tenue de plusieurs rencontres annexes préparatoires du sommet entre les délégations officielles des deux pays.

Le président américain s'est dit samedi 9 juin vraiment "confiant" sur les résultats du sommet prévu à Singapour. "C'est une occasion unique qui ne se présentera jamais", a-t-il notamment commenté.

Le président Trump a également affiché son optimisme sur cette rencontre dont il espère faire un marqueur de sa présidence. "J'ai l'impression que Kim Jong-un veut faire quelque chose d'important pour son peuple, et il en a l'opportunité", a-t-il lancé.

Jeudi 7 juin, il avait même évoqué une possible invitation du leader nord-coréen à la Maison Blanche si le premier contact se passait bien.

De son côté, Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, qui a rencontré deux fois le leader nord-coréen à Pyongyang, a lui aussi fait part de son espoir.

Washington réclame une dénucléarisation "complète, vérifiable et irréversible" de la République populaire démocratique de Corée. Pyongyang s'est déclaré favorable à "une dénucléarisation de la péninsule, mais par étape".

APS/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

Delta du Mékong: forte croissance du tourisme au début de 2019 Grâce aux investissements, le tourisme a fortement évolué dans la région du delta du Mékong ces derniers temps et devient un enjeu important dans de nombreuses localités provinciales du Sud...