21/06/2018 11:36
Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi 20 juin, dans un spectaculaire retournement, qu'il allait signer un décret pour éviter la séparation des familles de migrants ayant franchi illégalement la frontière avec le Mexique.

>>États-Unis: près de 2.000 enfants séparés de leurs parents sans papiers en six semaines
>>Migrants : la vague grossit en Europe, réunion à Prague
>>Crise migratoire : Berlin fait un geste pour soulager ses partenaires européens débordés
 

Le président américain annonce qu'il veut mettre fin à la séparation des familles de migrants arrêtés à la frontière mexicaine, depuis la Maison Blanche le 20 juin. Photo: AFP/VNA/CVN


L'administration américaine est sous le feu des critiques, tant au niveau national qu'international, alors que plus de 2.300 mineurs ont été séparés de leurs parents en cinq semaines. "Nous voulons que les familles restent ensemble. C'est très important", a affirmé M. Trump lors d'une rencontre avec des élus républicains à la Maison Blanche. "Je vais signer un décret dans un petit moment", a-t-il poursuivi, sans autres précisions sur le contenu exact de ce texte.

Le président et son équipe répètent depuis plusieurs jours qu'ils ne font qu'appliquer la loi et que seule une modification de cette dernière par le Congrès permettrait de mettre fin aux séparations très critiquées, aux États-Unis mais aussi à travers le monde.

Un peu plus tôt mercredi 20 juin, le chef des républicains à la Chambre des représentants Paul Ryan avait annoncé qu'il soumettrait au vote jeudi 21 juin une loi mettant un terme aux séparations de familles de migrants franchissant illégalement la frontière et "résolvant" le statut des jeunes arrivés sans papiers aux États-Unis.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes