10/07/2018 10:24
Nommé lundi 9 juillet ministre du Brexit après la démission de David Davis, Dominic Raab, 44 ans, un eurosceptique pur jus issu de la nouvelle garde des conservateurs britanniques, va faire ses toutes premières armes aux commandes d'un portefeuille stratégique.

>>Désaccords sur le Brexit: Theresa May perd deux poids lourds de son gouvernement
>>Le ministre du Brexit démissionne, un camouflet pour Theresa May

Le nouveau ministre du Brexit, Dominic Raab, quittant 10 Downing Street à Londres le 9 juillet après sa nomination.
Photo: AFP/VNA/CVN


Ce député de la circonscription de Esher and Walton (Sud-Ouest de Londres) aura pour lourde tâche de succéder à David Davis - son mentor - dans les difficiles négociations avec Bruxelles sur la sortie de l'UE, une fonction délicate et particulièrement exposée.

Avant le réferendum sur l'UE en 2016, il a milité au sein de la campagne officielle pour le Brexit "Vote Leave" et a plaidé pour que le Royaume-Uni puisse "reprendre le contrôle" de ses frontières.

Dominic Raab est "coriace et lucide. Pas le genre de personne que vous pouvez intimider", avait déclaré en 2014 David Davis, qui louait également la "loyauté" et le sens de la discipline de son ancien directeur de cabinet.

Le nouveau ministre était jusqu'ici secrétaire d'État chargé du Logement, après avoir occupé le poste de secrétaire d'État à la Justice.

Dominic Raab est un représentant de la nouvelle génération de conservateurs qui a fait son entrée au Parlement au cours des dix dernières années et frappe aux portes de l'exécutif.

Fils d'un réfugié juif tchèque débarqué en 1938 au Royaume-Uni décédé d'un cancer alors qu'il n'avait que 12 ans, Dominic Raab a été élevé par sa mère dans la religion anglicane.

Originaire du comté de Buckinghamshire, au Nord-Ouest de Londres, il étudie le droit au sein des prestigieuses universités d'Oxford et de Cambridge.

Jeune diplômé, il commence une carrière d'avocat spécialisé en droit international dans le cabinet Linklaters, à Londres, puis intègre en 2000 le ministère des Affaires étrangères, où il travaille notamment sur les questions liées au terrorisme et à la mer.

En 2003, il part à la Haye pour diriger une équipe chargée d'
œuvrer contre les criminels de guerre, travaille sur les dossiers de Slobodan Milosevic, Radovan Radovan Karadzic et Charles Taylor.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.