03/04/2018 19:00
"Si l'on avait investi dans la formation des jeunes footballeurs plus tôt, le Vietnam aurait pu devenir un +dragon asiatique+, et même participer à la Coupe du monde", a estimé Doàn Nguyên Duc, l’investisseur pionnier dans la formation professionnelle des jeunes footballeurs au Vietnam.
>>Vietnam et République de Corée coopèrent dans le football
>>Le VFF renforcera la qualité de l’arbitrage pendant la V-League 2018
>>Football : une nouvelle génération d’entraîneurs pour le Vietnam.
>>La FIFA lance un projet de football féminin au Vietnam

Doàn Nguyên Duc a injecté des dizaines de milliards de dôngs dans l’Académie HAGL-JMG pour former les jeunes footballeurs du Vietnam.
Photo: vnexpress/CVN

Doàn Nguyên Duc est président du club Hoàng Anh Gia Lai. Lors d'un récent entretien avec la presse, il a dit que le principal élément du succès de l’équipe de football des moins de 23 ans lors de la dernière Coupe d’Asie U23, ce sont les joueurs qui ont été sélectionnés et développés dans les académies des jeunes footballeurs, notamment celle du club HAGL qui existe depuis 10 ans.

En 2001, Doàn Nguyên Duc, un businessman qui a fait fortune dans l’immobilier et l’exploitation forestière, a racheté l’équipe de Gia Lai et changé son nom en Hoàng Anh Gia Lai (HAGL). Les premiers temps, la stratégie fut d’investir pour acheter des joueurs de qualité. Une stratégie payante car le club est devenu champion de 1ère Ligue (championnat vietnamien de 1ère division) en 2002 et 2003, en réalisant les transferts les plus onéreux de l’époque.

En 2007, beaucoup de patrons ont commencé à investir dans le football, avec l’objectif d’atteindre rapidement des objectifs ambitieux. Doàn Nguyên Duc a trouvé une nouvelle direction pour le développement durable du football vietnamien en collaborant avec le célèbre club britannique d’Arsenal.

Doàn Nguyên Duc (droite) et le jeune footballeur vietnamien Công Phuong.
Photo: bongdaplus/CVN

L’apparition des académies de football a véritablement été un tournant pour le football vietnamien, notamment celle, en mars 2007, d’HAGL Arsenal-JMG.  M.Duc a injecté des dizaines de milliards de dôngs chaque année dans cette académie, sans compter les dépenses pour des formations de longue durée à l'étranger. En 2009 et 2010, trois ans après sa création, l’académie est devenue rentable.

Même dans les moments les plus difficiles, avec des dizaines de milliards de dôngs de dettes, cet homme n’a jamais envisagé de plan de restructuration, et ce même en 2016, l’année la plus difficile, où l'académie HAGL-JMG a reçu une offre d'un milliardaire qui voulait la racheter et y injecter des centaines de milliards de dôngs.
 
Kiêu Duc/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.