18/06/2021 00:09

>>Banque mondiale : croissance mondiale révisée en hausse, les pays pauvres à la traîne
>>Appel commun de l'OMS, OMC, FMI et Banque mondiale pour l'égalité vaccinale

La Banque mondiale (BM) va financer à Djibouti un programme visant à scolariser jusqu'à 35.000 enfants issus de populations vulnérables. Réalisé en collaboration avec la Fondation qatarie Éducation avant tout (EAA), ce projet vise à soutenir les efforts du gouvernement djiboutien envers l'accès à une éducation de qualité pour des enfants issus de populations vulnérables, notamment les réfugiés, les personnes à besoins spéciaux et les communautés rurales, a-t-elle précisé dans un récent communiqué. L'institution ambitionne également de développer "un modèle de financement innovant, axé sur les résultats et basé sur le nombre d'inscriptions d'enfants non scolarisés". Par ailleurs, outre un accès équitable et l'amélioration de la rétention scolaire, ce projet prévoit aussi de "transformer le système éducatif en accordant plus de latitude aux écoles et en établissant des normes de qualité et un système permettant de mesurer régulièrement le respect de ces normes". Dans le cadre de ce projet, la Banque mondiale a débloqué une enveloppe de 15 millions d'USD, l'EAA en allouant pour sa part 3,8 millions, a-t-on ajouté de même source. En 2019, ces deux partenaires s'étaient engagés à permettre à deux millions d'enfants non scolarisés dans 40 pays de prendre le chemin de l'école d'ici 2025. Selon les chiffres disponibles, environ un enfant sur cinq en âge d'être scolarisé à Djibouti n'est jamais allé à l'école.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.