31/08/2021 18:18
Près de 10 millions d'enfants en Afghanistan ont désespérément besoin d'aide humanitaire, et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) appelle à quelque 200 millions d’USD pour répondre à leur besoin, a indiqué lundi 30 août un responsable onusien.
>>Afghanistan : les Américains ont quitté Kaboul
>>Afghanistan : des roquettes au-dessus de Kaboul à la veille du départ des troupes américaines
>>Afghanistan : frappe américaine à Kaboul pour éviter un nouvel attentat

Des enfants afghans à Kaboul, le 11 août.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

L'appel lancé par l'organisation onusienne couvre une variété de secteurs, dont l'eau et l'assainissement, la protection des enfants, la nutrition, la santé, et l'éducation, a indiqué Hervé De Lys, représentant de l'UNICEF en Afghanistan.

Les moins responsables de cette crise en paient le prix le plus lourd, y compris les enfants tués et blessés dans une série d'atrocités à Kaboul depuis jeudi dernier 26 août, a-t-il indiqué au siège de l'ONU à New York via une liaison video.

Cette année seulement, plus de 550 enfants ont été tués et plus de 1.400 autres blessés, a rappelé M. De Lys. "Il s'agit clairement d'une crise de la protection des enfants dans un pays qui est déjà l'un des pires endroits au monde pour être un enfant".

Dans ce contexte de conflit et d'insécurité, les enfants vivent dans des communautés qui manquent d'eau à cause de la sécheresse. Il leur manque des vaccins qui sauvent des vies, y compris ceux contre la polio, et nombre d'entre eux sont mal nourris, a déploré le responsable onusien. "Ces enfants sont privés de leur droit à une enfance saine et protégée".

L'UNICEF est préoccupé par des informations affirmant que les donateurs internationaux vont diminuer ou suspendre l'aide à l'Afghanistan - pas seulement pour l'UNICEF mais aussi pour d'autres agences humanitaires - en ce moment difficile.

L'UNICEF est également soucieux d'assurer la sécurité nécessaire pour appliquer les programmes à l'échelle nationale, particulièrement pour son personnel local féminin et ses travailleuses sociales, a-t-il ajouté.

M. De Lys a exhorté tous les partenaires à soutenir l'UNICEF alors qu'il commence à mettre en œuvre son plan de mise à l'échelle, notamment fournir des cliniques de santé mobiles, vacciner les bébés contre la polio et d'autres maladies évitables par la vaccination, et vacciner les habitants contre la COVID-19, entre autres.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le sud de Phu Quôc émerge comme un nouveau paradis de villégiature En cette période stressante, trouver un bel espace pour se détendre sera une tendance et le sud de Phu Quoc dans la province de Kiên Giang dans le delta du Mékong, apparait comme une destination idéale pour une "mise au vert" idéale.