04/01/2016 17:30
Le Comité populaire de la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), a organisé le soir du 1er janvier la cérémonie des floriculteurs et des entreprises de floriculture, destinée à distinguer ceux qui ont eu d’importantes contributions pour le développement de la floriculture de Dà Lat.
>>Nécessité d’élever la valeur des fleurs de Dà Lat
>>6es Floralies de Dà Lat : un festival de plantes

Distinctions de floriculteurs de Dà Lat lors du festival floral de Dà Lat 2015, le soir du 1er janvier 2016.

Il s’agit de l’une des activités majeures du cadre du festival floral de Dà Lat de 2015. Parmi ces 126 floriculteurs et entreprises distinguées, dont plusieurs dizaines de floriculteurs sont de districts comme Don Duong, Lac Duong, Duc Trong, Di Linh et Lâm Hà, lesquels bénéficie de la marque collective «Fleurs de Dà Lat».

Selon Vo Ngoc Hiêp, maire de Dà Lat, c’était une bonne occasion d’honorer des individus et des organisations ayant grandement contribué au développement de la floriculture de Dà Lat et, plus largement, de la province de Lâm Dông, mais aussi à la recherche, à l’application des technologies, à la préservation et au développement de la floriculture à Dà Lat. Plus spécifiquement, cet évènement a permis de distinguer les floriculteurs employant des hautes technologies dans la floriculture et ayant réalisé un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard de dôngs par hectare.

Lors de cette cérémonie, beaucoup de floriculteurs étaient issus de minorités ethniques et d’entreprises étrangères. L'une de ces personnes, représentative de ces derniers, est Phan Huu Duc, de la 12e commune de Dà Lat, qui a plus de 40 ans d’expérience professionnelle dans la floriculture, et dont les deux hectares de fleurs dégagent un chiffre d’affaires moyen de plus de 3 milliards de dôngs.

Les touristes devant le parc floral de la ville de Dà Lat.

Autre exemple, la société Dà Lat Hasfarm Agrivina, qui a plus de 21 années d’activité dans ce secteur, et dont les 150 hectares produisent près de 92 millions de fleurs et 1,6 million de pôts de nombreuses variétés de fleurs..., pour un chiffre d’affaires moyen par hectare de plus de 3 milliards de dôngs. Cette compagnie, qui emploie plus de 500 travailleurs, est constamment une pionnière dans l’application des hautes technologies à la floriculture dans la ville de Dà Lat, et même dans la province de Lâm Dông. Elle a signé avec beaucoup de floriculteurs de cette localité des contrats de transfert de technologies et d’achat de variétés de fleurs à 150 cultivateurs, dont la valeur atteint 50 milliards de dôngs par an.

Aujourd’hui, Dà Lat compte près de 7.600 ha de cultures horticoles qui produisent 2,5 milliards de fleurs chaque année, dont 10,7% destinés à l’exportation (dans des pays comme le Japon, l’Australie, la Chine... dégageant près de 26 millions de dollars. Les fleurs de Dà Lat, environ 400 variétés originaires de cette localité ou importées des quatre coins du monde - dont beaucoup d’orchidées et de chrysanthèmes - sont cultivées dans la ville, mais aussi dans le district de Duc Trong..

Texte et photos : Nguyên Dat/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

La pagode de Long Tiên, une destination incontournable Long Tiên, qui se trouve dans la rue éponyme, au pied de la montagne Bài Tho (Poème), est la plus grande pagode de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord).