20/02/2019 16:44
En l’honneur de la Journée des pays nordiques (23 mars), un colloque ayant pour thème "Continuité et changement dans le modèle social nordique - adaptation à l'ère numérique" s’est tenu mardi 19 février au matin à Hanoï. Cet événement a réuni une centaine de participants venus d’instituts d’étude vietnamiens, d’ONG et d’ambassades.
>>HCM-Ville et Finlande coopèrent dans le développement de la ville intelligente
>>Le Vietnam à un colloque sur la gestion de l’eau en Finlande

Le directeur adjoint de l’Académie nationale de politique Hô Chi Minh, Nguyên Viêt Thao, s’exprime lors de l’événement.
Le séminaire a été organisé par les ambassades des quatre nations nordiques (Danemark, Finlande, Norvège et Suède) et l’Académie nationale de politique Hô Chi Minh.

"Afin de ne pas rater le train 4.0, le Vietnam applique actuellement les technologies numériques dans plusieurs secteurs et au service de la croissance nationale. La mise en place d’un e-gouvernement et de villes intelligentes constitue une des priorités de notre nation. Il s’agit d’une occasion pour nous de saisir vos expériences en la matière et de les adapter à la ligne politique du Parti et de l’État vietnamiens", a souligné le directeur adjoint de l’Académie nationale de politique Hô Chi Minh, Nguyên Viêt Thao, dans son allocution d'ouverture.

"Tous les pays nordiques dépendent fortement du libre-échange et d’un système de management efficace. Sur le plan interne, les pays sont confrontés à des problèmes tels que le vieillissement de la population et la durée de la carrière professionnelle,  a déclaré pour sa part l'ambassadeur de Finlande au Vietnam, Kari Kahiluoto. Néanmoins, les sociétés nordiques disposent également de bonnes conditions pour trouver des solutions durables, car les institutions existantes se réforment sans cesse afin de s’adapter aux défis rencontrés".

Le rôle de la numérisation

Un séminaire sur le modèle de société nordique se tient le 19 février à Hanoï.

Selon l’ambassadrice du Norvège au Vietnam, Grete Løchen, la numérisation apporte des avantages mais implique également des difficultés. "Les secteurs public et privé vont connaître des changements importants en matière de gouvernance, de services, de production et de distribution, ce qui nécessite une efficacité, de nouvelles idées, de nouvelles qualifications, de nouveaux modèles commerciaux et de nouvelles politiques. À titre d’exemple, les systèmes de santé et de bien-être social sont en train de se transformer en raison de la numérisation", a-t-elle expliqué.

Au cours de leurs présentations, les intervenants nordiques ont présenté un aperçu de la mise en œuvre des stratégies numériques nationales et régionales. De plus, ils ont partagé leur conception et leurs difficultés dans la transformation en économie numérique.

"Nous continuerons de collaborer étroitement avec d'autres pays, dont le Vietnam, pour trouver des solutions intelligentes permettant de relever les défis et de saisir les opportunités de notre époque numérique", a conclu l’ambassadeur suédois au Vietnam, Pereric Högberg.

Texte et photos: Hoàng Phuong/CVN
 

Investir dans les start-up

Anna Sundström, secrétaire générale du Centre international Olof Palme (Suède)


Il y a 150 ans, la Suède était l’un des pays les plus pauvres d’Europe. Maintenant, elle se développe bien et se trouve au premier rang de nombreux classements internationaux.

Depuis environ quatre ans, le gouvernement suédois a formé un Conseil national de l’innovation, présidé par le Premier ministre lui-même. Il s’agit d’un forum permettant au gouvernement de rencontrer des entreprises, des universités et la société civile.

Stockholm a récemment été classée en Europe comme la ville comptant le plus grand nombre de start-up valant un milliard de dollars et à la seconde place mondiale, juste après la Silicon Valley (États-Unis) berceau de tous les trusts multinationaux numériques.

 
Apprécier le rôle de femme

Erkki Tuomioja, ancien ministre des Affaires étrangères, du Commerce et de l’Industrie et député au parlement finlandais


Le modèle nordique est basé sur l’inclusion, ce qui fait appel à l’égalité et ne permet pas d’exclure un groupe, une classe ou un individu. Le plus grand succès de l’inclusion nordique concerne les femmes et les filles. La Finlande a été un pionnier mondial en donnant aux femmes le droit de vote, l’égalité civile et des droits politiques en 1905.

La pleine égalité devant la loi est atteinte depuis longtemps, mais l’accès effectif des filles à l’éducation et la participation des femmes à la vie active dépendent de nombreux autres facteurs, tant sociaux que culturels. Les congés parentaux et les modalités de soins des enfants sont essentiels à cet égard.
 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam