16/10/2020 18:08
Une cinquantaine de diplomates vietnamiens ont reçu, jeudi 15 octobre à Hanoï, une formation sur la fourniture de services coordonnés de qualité aux travailleuses migrantes victimes de violences.
>>L'OIT vulgarise les normes internationales en matière d'emploi et de responsabilité sociale
>>Pour la réintégration durable des migrantes de retour

Atelier de perfectionnement sur la fourniture de services coordonnés de qualité aux travailleuses migrantes, le 15 octobre à Hanoï.
Photo : ONU Femmes/CVN

L’atelier de perfectionnement a été organisé par le ministère des Affaires étrangères en partenariat avec l’Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU Femmes) et l’Organisation internationale du travail.

Il s’agissait de la deuxième fois que l’atelier de perfectionnement pour diplomates était organisé dans le cadre du programme #SafeandFair : Réaliser les droits et opportunités des travailleuses migrantes dans la région de l’ASEAN, une partie de l’initiative #Spotlight pour éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles.

Dans son discours d’ouverture, le directeur général adjoint du Département des affaires consulaires du ministère des Affaires étrangères, Dô Hoàng Tùng, a souligné qu’il s’agissait d’un événement important de renforcement des capacités qui contribuait à améliorer l’efficacité de la protection des citoyens vietnamiens à l’étranger, en particulier les personnes vulnérables comme les travailleuses migrantes.

La protection des droits et intérêts légitimes des migrants est le principal objectif et la priorité de la politique de gestion des migrations internationales du Vietnam, qui a été soulignée dans le plan de mise en œuvre du pays pour le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM), a-t-il indiqué.

Elisa Fernandez Saenz, représentante de l’ONU Femmes Vietnam, a déclaré que l’atelier fournissait toutes les informations nécessaires sur les risques de violence, d’abus, le rôle des femmes ainsi que les obstacles qui les empêchent d’accéder aux services de soutien, aidant ainsi les diplomates - les premiers intervenants à s’acquittent de leurs tâches difficiles au service des citoyens.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.