06/03/2021 15:35
"Coup de massue" dans l'Aveyron : Bosch a annoncé vendredi 5 mars qu'il allait supprimer 750 emplois dans son usine de Rodez d'ici 2025, un séisme dans ce bassin d'emploi où l'équipementier automobile allemand était le premier employeur privé.
>>FedEx prévoit de supprimer jusqu'à 6.300 emplois en Europe suite au rachat de TNT
>>Sodexo prévoit de supprimer plus de 2.000 emplois à cause du COVID-19

Le site Bosch d'Onet-le-Château près de Rodez dans l'Aveyron.
Photo : AFP/VNA/CVN

"On va réduire les équipes dans les années à venir, d'ici 2025, à 500 personnes", a déclaré le président de Bosch pour la France et le Benelux, Heiko Carrie, jugeant la mesure "indispensable" dans le contexte actuel de chute des vente des véhicules à moteur diesel.

Les 1.250 salariés de l'usine Bosch de Rodez fabriquent des injecteurs et des bougies pour véhicules diesel, dont la demande a considérablement diminué.

"La volonté est d'éviter les départs contraints" par le biais de retraites anticipées et de départs volontaires, avance le dirigeant.

La réduction des effectifs débutera dès 2021. À la fin de l'année, le nombre de salariés baissera à 1.100, prévoit Heiko Carrie.

Cette restructuration, assure le patron de Bosch France, "donne une vraie perspective pour le site et une stabilité nécessaire pour les années à venir. (...) On n'est plus dans une logique de fermeture du site".

Dans un communiqué, la direction de Bosch pointe que "la part du diesel en Europe a considérablement diminué ces dix dernières années. En France, les immatriculations de véhicules neufs particuliers équipés d’un moteur diesel ont diminué de plus de la moitié, passant de 73% en 2012 à environ seulement 34% aujourd’hui".

À son apogée au début des années 2000, l’usine a compté jusqu’à 2.400 salariés. Aussi, la perspective 500 emplois à l'horizon 2025 a du mal à passer.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.