04/05/2019 11:41
En l’honneur du 65e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu, le livre Diên Biên Phu 13 mars - 7 mai 1954 du Français Ivan Cadeau, traduit en vietnamien par Dào Thi Ngoc Nhàn, a été présenté le 3 mai à Hanoï.
>>Diên Biên Phu, 65 ans après
>>Célébration du 65e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu

Des ouvrages "Diên Biên Phu 13 mars - 7 mai 1954" en vietnamien et en français.

"Nous avons signé avec les Éditions Tallandier un contrat d’achat des droits d’auteur de +Diên Biên Phu 13 mars - 7 mai 1954+, publié en 2013, pour le traduire en vietnamien. Cela permettra aux lecteurs vietnamiens de mieux comprendre cette victoire historique", a informé Dang Thanh Tùng, chef de la Direction d’État des archives, lors de la cérémonie de présentation de l’ouvrage.

Ce livre comprend sept chapitres et suit fidèlement la chronologie des événements.

Les deux premiers chapitres, qui concernent la situation à l’été 1953, montrent comment la France souhaite "sortir de la guerre", raison de la nomination du général Navarre qui doit "trouver une porte de sortie honorable au conflit".

Dans les chapitres 3 et 4, l’auteur explique comment, face à la menace qui plane sur Lai Châu, le général Navarre prend la décision d’occuper la vallée de Diên Biên Phu. Il espère pouvoir en faire une base aéroterrestre à partir de laquelle les troupes françaises pourront "rayonner". Or, l’installation des Français à Diên Biên Phu va conduire le gouvernement du Viêt Minh (Front de l’indépendance du Vietnam) à revoir ses plans, et la garnison de Diên Biên Phu va devenir l’objectif de la campagne de l’automne 1953.

Les trois derniers chapitres sont consacrés à la bataille en elle-même, à l’étouffement progressif du camp retranché.

"Je rends à cette occasion un hommage aux combattants des deux camps, même si je suis mieux documenté sur la partie française”, a expliqué Ivan Cadeau.

Selon la traductrice Dào Thi Ngoc Nhàn, elle a dû étudier cette campagne pendant environ six mois, notamment au Service historique de la défense en France, afin d’achever son travail.

Documents dévoilés

Signature d’Ivan Cadeau pour des lecteurs.

D’après l’auteur, la chronologie des événements évite les interprétations erronées. Le but est de faire comprendre que la bataille de Diên Biên Phu était le résultat d’une adaptation des plans de chaque partie. "Cet engrenage allait conduire à la défaite des troupes françaises. Il n’y a donc pas de +piège+ tendu par le général Navarre, alors commandant en chef, mais la volonté de répondre au plan préparé par le général Giap et l’Armée populaire vietnamienne".

Diên Biên Phu 13 mars - 7 mai 1954 constitue une source de documentation de valeur sur toute la bataille, apportant des informations sous l’angle d’un officier et historien français. L’ouvrage présente de nombreux documents d’archives gardés par la partie française qui seront dévoilés au public vietnamien pour la première fois.

"Je m’intéresse à la guerre d’Indochine depuis environ 25 ans maintenant. J’ai fait ma thèse sur l’arme du génie pendant ce conflit. J’ai donc travaillé sur les routes du Vietnam (surtout au Nord, que les Français appelaient le Tonkin), les fleuves, les ponts, mais aussi sur les blockhaus qui sont, aujourd’hui encore, visibles autour de Hanoï ou de Hai Phong notamment. J’avais lu de nombreux livres sur Diên Biên Phu, cette défaite française qui accéléra la fin de la guerre. Je voulais contribuer, à partir des archives françaises, à participer à la compréhension de cette bataille", a partagé Ivan Cadeau.

Neutralité et objectivité

Et d’ajouter: "J’ai déjà rédigé des ouvrages plus volumineux, mais mon souhait était d’écrire une synthèse la plus neutre possible de cette bataille, une synthèse pédagogique et compréhensible de tous. Je souhaitais que même les lecteurs peu habitués aux livres d’histoire militaire puissent facilement comprendre cette question que beaucoup se sont posées à l’époque comme aujourd’hui: +Pourquoi Diên Biên Phu?+".

En tant qu’historien, Ivan Cadeau a essayé de faire le travail le plus neutre et le plus objectif possible. Il s’est basé sur les archives car elles seules permettent de véritablement comprendre et analyser les événements. Selon lui, on lui reproche parfois d’avoir un style un peu "froid", mais c’est parce qu’il n’écrit pas de romans, il ne fait pas de récit, mais entend bien rester dans le domaine de l’Histoire, des faits et de leur analyse. Ainsi, "je fais particulièrement attention à ne rien écrire qui ne soit corroboré ou justifié par les archives, qui sont parfois, il est vrai, utilement complétées de témoignages d’anciens combattants, français comme vietnamiens", a-t-il précisé.

Ivan Cadeau (droite) offre à Dang Thanh Tùng un exemplaire de son livre "Diên Biên Phu 13 mars - 7 mai 1954".

Partenaires de référence

Analysant les relations vietnamo-françaises actuelles, Ivan Cadeau ne peut que reprendre les mots du Premier ministre français Édouard Philippe lors de son déplacement au Vietnam en novembre 2018, qui a rappelé justement "le passé commun" des deux nations et a appelé de ses vœux la construction d’"un avenir commun".

Édouard Philippe a également déclaré: "La France et le Vietnam sont attachés à un ordre mondial qui se fonde sur le multilatéralisme, l’ouverture commerciale et le respect du droit". C’est sur ces principes que se base la coopération bilatérale. Ainsi, il a affirmé que la France voudrait devenir "le partenaire de référence" du Vietnam en Europe et que le Vietnam devienne son "partenaire de référence" en Asie du Sud-Est, ce qui constitue à son sens un très bel objectif. "À titre personnel, j’ai de nombreux amis vietnamiens qui travaillent en France et je rencontre également des étudiants qui viennent y faire une partie de leurs cursus. Je ne peux donc que me réjouir de l’élan nouveau entre mon pays, la France, et cet autre pays que j’aime tant, le Vietnam", a-t-il affirmé.

Dans le cadre de son séjour dans le pays, Ivan Cadeau a participé le 3 mai à Hanoï à un colloque autour du 65e anniversaire de la bataille, organisé par l’Université des sciences sociales et humaines relevant de l’Université nationale de Hanoï. En outre, il s’est rendu le 5 mai à Diên Biên Phu, où il a visité l’exposition "Diên Biên Phu - Histoire en or" qui s’est ouverte le 19 avril. Réalisée par la Direction d’État des archives du Vietnam, en partenariat avec le Musée de la victoire historique de Diên Biên Phu, cette exposition présente plusieurs documents fournis par le Service historique de la défense française.


Ivan Cadeau
 
- Officier et historien spécialiste des guerres de Corée et d’Indochine.
- Docteur en histoire.
- Officier, enseignant auprès de différents organismes de l’Armée de terre, affecté au Service historique de la défense.
- Rédacteur en chef adjoint de la Revue historique des armées.
- Ayant soutenu sa thèse sur l’arme du génie pendant la guerre d’Indochine, dirigé l’ouvrage collectif sur Le Bataillon français de l’ONU en Corée (2010), rédigé l’introduction des Enseignements de la guerre d’Indochine (2011).
- Auteur des ouvrages Diên Biên Phu 13 mars - 7 mai 1954 (2013), La guerre de Corée (2013) et La guerre d’Indochine (2015).

Texte et photos: Hoàng Phuong/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Le jardin Ave Maria et la magnifique cathédrale de Bùi Chu attirent les touristes Le jardin Ave Maria et la cathédrale Notre-Dame-Reine-du-Rosaire de Bùi Chu âgée de 135 ans, sont devenus depuis longtemps une destination attrayante pour de nombreux touristes vietnamiens et étrangers.