17/03/2018 22:28
Des jeunes vietnamiens résidant à l’étranger (Viêt kiêu) travaillant au Vietnam et leurs camarades dans le pays ont organisé le 17 mars un dialogue à Hô Chi Minh-Ville pour faire les liens et partager leur expérience de start-up et d'affaires.
>>Ouverture de la colonie de vacances d’été des jeunes Viêt kiêu à Hô Chi Minh-Ville
>>Hô Chi Minh-Ville organise une colonie de vacances pour les jeunes Viêt kiêu
>>Une Viet kiêu en France ambitionne de traiter des déchets au Vietnam

Dialogue entre des jeunes Viêt kiêu travaillant au Vietnam et leurs camarades dans le pays, le 17 mars à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Thu Hoài/VNA/CVN 

Lors du dialogue tenu par le ministère des Affaires étrangères et son Comité d'État chargé des Vietnamiens de l'étranger, Luong Thanh Nghi, vice-président dudit comité, a déclaré que le comité accompagnera les jeunes Viêt kiêu pour valoriser les ressources des Vietnamiens à l’étranger pour la construction nationale.

David Ngô, Viêt kiêu des États-Unis, expert du projet Saigon Silicon City à Hô Chi Minh-Ville, a souhaité que les autorités renforcent la liaison entre les Vietnamiens au pays et à l'étranger au service de la nation.

Nguyên Hoài Tiên, Viêt kiêu des États-Unis, a déclaré qu'il travaillait au Vietnam en tant qu'expert dans un groupe de conseil sur le développement durable du delta du Mékong en 2012, ce qui lui a permis de mieux comprendre le pays et de vivre et travailler jusqu'à maintenant.

Vo Thành Dang de Singapour, directeur du Centre de formation d'InterCharm Training Hub, a déclaré que le patriotisme l'incite, lui et d'autres, à revenir et à contribuer à la Patrie. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyager lors du Têt, un plaisir de jeunes Lors du Têt, on peut facilement voir sur Facebook des statuts plein d’enthousiasme comme "Se réveiller dans un lieu lointain", "Accueillir le Têt en terre étrangère" ou "Fêter pour la première fois le Têt à la frontière"… L’habitude de célébrer le Têt Nguyên Dan auprès de la famille a laissé la place aux pérégrinations permettant de découvrir de nouveaux endroits.