24/06/2021 18:38
Le Vietnam se concentre sur l'investissement massif dans le développement de l'économie forestière.
>>L'économie forestière, un atout de Vinh Phuc

À ce jour, la plantation et la gestion de plus de 936.000 ha de forêts ont été confiées à plus de 439.000 foyers d’ethnies minoritaires.
Photo : Thanh Vân/VNA/CVN

Se concentrer sur l'investissement massif dans le développement de l'économie forestière, la production de matières premières associées à la transformation des produits à partir de forêts plantées dans les zones reculées, montagneuses et peuplées d'ethnies minoritaires contribuera à faire du Vietnam l'un des pays les plus importants en termes de transformation du bois du monde.

C'est l'un des contenus principaux indiqués dans la stratégie des affaires ethniques pour la période 2021-2030, qui vient d'être soumise au Premier ministre par la Commission des affaires ethniques.

Selon la Commission des affaires ethniques, en 2020, confier à des ethnies minoritaires la gestion et la production forestières constitue l’une des politiques efficaces qui ont contribué non seulement à créer des emplois et à augmenter les revenus de ces minorités ethniques, mais encore à réaliser les missions de défense et de sécurité nationales et de protection de l'environnement écologique.

À ce jour, la plantation et la gestion de plus de 936.000 ha de forêts ont été confiées à plus de 439.000 foyers d’ethnies minoritaires. Une bonne gestion et protection des forêts est le fondement pour la mise en œuvre efficace du paiement des services environnementaux forestiers, c'est-à-dire que l’utilisateur des services environnementaux forestiers doit payer le fournisseur.

Vang Hu Cho, président du Comité populaire de la commune de Bum To, district de Muong Tè, province de Lai Chau, a déclaré qu'en 2020, 850 ménages de la commune ont reçu plus de 8,5 milliards de dôngs de paiement des services environnementaux forestiers. Dans le contexte de conditions climatiques défavorables et d’épidémie de COVID-19 affectant les activités de production rizicole et d’élevage, cette somme a contribué à aider les populations à stabiliser leur vie.

Selon le Département général de la sylviculture, le taux de couverture forestière était de 42,01% en 2020. Les localités où ce taux est élevé sont concentrées dans le Nord-Ouest, le Nord-Est, le Centre septentrional, le littoral du Centre et les hauts plateaux du Centre. Ce sont aussi les principales zones de minorités ethniques du pays.

Selon une analyse de la Commission des affaires ethniques, dans la structure économique de 45 provinces abritant les minorités ethniques, l'agriculture et la sylviculture sont toujours des points forts. Les moyens de subsistance de la population proviennent également principalement de la production agricole et forestière. 72,3% de la population active était agricole et forestière, soit le double de la moyenne nationale. En particulier, ce taux s’est élevé à 95% chez les ethnies Brau, Mông, Gia Rai, Êdê, Ba Na, Xo Dang, M'nông, Kho Mu, Xinh Mun, La Ha, La Hu, Mang, Ro Mam…

Toujours dans cette stratégie, le taux de couverture forestière devrait atteindre 45% en 2030. Accorder la priorité au développement des forêts d'arbres de très grande taille et à la culture de plantes à haute valeur économique sous couvert forestier, continuer de confier à des ethnies minoritaires la gestion et la production forestières, restaurer certaines bonnes pratiques sur le culte dédié au génie de la forêt chez des minorités ethniques… sont aussi des contenus importants de cette stratégie.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.