15/02/2018 09:00
"Les réalisations socio-économiques de 2017 ont créé un élan pour le pays vers un développement plus rapide et plus durable". C’est ce qu’a remarqué le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, lors d’une récente rencontre avec la presse.
>>Rôle majeur du secteur privé dans le développement économique
>>L’économie vietnamienne peut voir venir d'ici 2021
>>Un plan global de développement socio-économique pour 2018

Quelles sont selon vous les réalisations socio-économiques les plus importantes du Vietnam l’an passé ?

Je peux vous affirmer que 2017 a été une année de réussite reflétée par des résultats extraordinaires dans tous les secteurs : économie, politique, société, environnement, défense, sécurité et relations extérieures, notamment. C’est une des années les plus remarquables du parcours de Renouveau et de développement du pays. Des records ont été établis. Par exemple, la croissance du PIB a atteint 6,81%, la plus forte de ces dix dernières années ; le secteur de l’import-export a franchi la barre des 400 milliards de dollars ; les fonds d’investissements étrangers ont frôlé les 36 milliards de dollars ; et environ 127.000 nouvelles entreprises ont été créées. L’année passée est aussi marquée par  l’accomplissement des 13 indices de développement socio-économiques fixés par l’Assemblée nationale, créant ainsi une base solide pour la réalisation des objectifs de 2018 mais également du plan quinquennal de développement socio-économique 2016-2020 ainsi que de la Stratégie décennale de développement socio-économique 2011-2020.

Mais laissons derrière nous ces chiffres, ce qui est le plus important et le plus significatif pour nous c’est que la position et le prestige du Vietnam soient dorénavant portés à une nouvelle hauteur. La communauté interna-tionale a beaucoup apprécié le développement rapide de l’économie vietnamienne ainsi que le rôle et la responsabilité du pays dans le respect de ses engagements internationaux. Le Vietnam joue désormais dans la cour des grands. Nous avons consolidé la confiance du peuple et des entreprises envers les politiques du Parti et de l’État ainsi que pour le développement futur du pays. Sur cette base, nous pouvons affirmer que 2017 a été une année charnière permettant d’écrire une nouvelle page du développement du pays, un développement plus rapide, plus efficace, plus durable et, surtout, qui ne laisse personne derrière.

Une année remplie de succès. Quelles en sont donc les raisons ?

Avant tout, il nous faut parler du rôle de direction du Parti communiste du Vietnam (PCV). L’année dernière, le Comité central du PCV a promulgué des Résolutions pertinentes dont celles sur le perfectionnement du mécanisme de l’économie de marché à orientation socialiste ; sur le développement de l’économie privée ; sur la restructuration, le renouvellement et l’élévation de la rentabilité des entreprises publiques ; ainsi que sur la réorganisation du système politique efficace et énergique.

Ensuite, il faut apprécier la direction active, créative et on ne peut plus déterminée du gouvernement et notamment le dynamisme et l’enthousiasme de son dirigeant qui ne recule jamais devant les difficultés et les défis encourus. Sans oublier le soutien et la supervision étroite de l’Assemblée nationale ainsi que les efforts des ministères, des villes et provinces dans la mise en œuvre des politiques et mesures proposées. Je pense que les difficultés n’auraient pas pu être résolues et le succès n’aurait pas été au rendez-vous sans cette grande détermination, cette solidarité et ce consensus de tout le système politique ainsi que de toute la population.

Cette anné, le gouvernement table sur une croissance économique de 6,7%.
Photo : Thanh Hà/VNA/CVN

Quelles sont donc vos espérances pour 2018 en matière de développement de l’économie nationale ?

L’économie vietnamienne affrontera cette année de nombreuses difficultés compte tenu de l’instabilité économique internationale ainsi que du retour du protectionnisme. Sur le long terme, l’économie nationale doit chercher à surmonter moult défis dont le raccourcissement des écarts de développement entre les pays, les changements climatiques, les exigences de l’intégration internationale, sans oublier la 4e révolution industrielle.

Malgré ces défis, les opportunités restent importantes. L’élan de croissance créé en 2017 poussera l’économie de 2018. Le fil rouge du plan d’action du gouvernement de 2018 réside en cinq mots : discipline-transparence-action-créativité-efficacité. Je pense que le plus important est de maintenir la stabilité macro-économique et de poursuivre l’édification d’une économie indépendante et autonome. Dans l’immédiat, nous devons nous concentrer sur la mise en œuvre du Plan de développement socio-économique et du budget prévisionnel de 2018.

Vous avez abordé à plusieurs reprises l’importance de maintenir la flamme de créativité et d’innovation lors des conférences du ministère du Plan et de l’Investissement. Comment comptez-vous tenir cette flamme au sein de votre ministère ?

En 2017, nous avons maintenu le drapeau de la réforme, allumé la flamme de l’innovation pour remplir notre rôle qui est d’offrir des consultations intégrales et stratégiques sur le plan socio-économique au Parti et au gouvernement. Nous avons proposé et suivi trois scénarii de croissance économique pour 2017 qui ont été très proches de la réalité. Nous avons élaboré la Résolution No1 du gouvernement (sur les tâches et mesures essentielles pour la mise en œuvre du Plan de développement socio-économique et du budget prévisionnel de 2017, ndlr) ainsi que les rapports économiques mensuels, trimestriels, contribuant énormément à l’accomplissement des 13 indices de développement socio-économique.

Le ministère du Plan et de l’Investissement a ainsi offert des consultations au service de l’élaboration de trois lois : sur l’aménagement, sur l’assistance  aux petites et moyennes entreprises et sur les unités administratives et économiques spéciales. Nous avons également contribué à l’élaboration des Résolutions N°19, N°35 et N°70 du gouvernement. Cette année, nous continuerons de maintenir cette flamme avec des actions plus fortes, plus décisives, plus professionnelles au service du développement socio-économique rapide et durable.  

Nguyên Duc - Linh Thao/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.