14/06/2019 08:40
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a catégoriquement exclu toute discussion avec le président américain Donald Trump en recevant jeudi 13 juin le Premier ministre japonais Shinzo Abe, venu à Téhéran dans l'espoir de contribuer à faire baisser les tensions au Moyen-Orient.
>>Départ du Premier ministre japonais pour l'Iran 
>>Les États-Unis prennent de nouvelles sanctions contre l'Iran
>>Le guide suprême iranien appelle à la résistance face aux pressions des États-Unis

Le guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei (droite) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 13 juin à Téhéran. Photo: AFP/VNA/CVN 

La visite inédite du Premier ministre japonais Shinzo Abe a été rattrapée par l'actualité puisqu'elle a coïncidé avec de nouvelles attaques mystérieuses, en mer d'Oman, contre deux pétroliers, semblables à celles ayant visé en mai quatre navires autour du détroit d'Ormuz.

Donald Trump "ne mérite pas qu'on échange des messages avec lui", a déclaré l'ayatollah Ali Khamenei à M. Abe, premier chef de gouvernement japonais à se rendre en Iran depuis 1978 et à rencontrer le numéro un de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei.

"Je n'ai pas de réponse pour lui et ne lui répondrai pas", a ajouté M. Khamenei.

"J'ai partagé en toute franchise mes vues personnelles sur ce que le président (américain) à en tête", a déclaré M. Abe à des journalistes japonais après son entretien, estimant que la rencontre constituait "une étape importante" en vue d'assurer la paix et la stabilité dans la région".
 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Un succès renversant pour la maison à l’envers Au 44, rue Hô Xuân Huong, dans l’arrondissement de Ngu Hành Son, ville de Dà Nang, une maison bâtie à l’envers attire des visiteurs venus des quatre coins du pays.