04/08/2019 11:05
Le Pr.-Dr., "Médecin du Peuple" Nguyên Thanh Liêm et la Doctoresse Nguyên Thi Hiêp sont les deux Vietnamiens figurant dans la liste des 100 meilleurs scientifiques asiatiques, publiée en juillet par le magazine de sciences et technologies Asian Scientist.
>>Un grand projet pour comprendre le génome vietnamien
>>Nguyên Thanh Liêm, premier docteur vietnamien à obtenir le prix Nikkei Asia
>>Remise du prix Ta Quang Buu 2018 à trois scientifiques
>>Une Vietnamienne dans le Top 100 des scientifiques en Asie

Le Pr.-Dr. et "Médecin du Peuple" Nguyên Thanh Liêm.
Photo: VM/CVN

Le Pr.-Dr. et "Médecin du Peuple" Nguyên Thanh Liêm, ancien directeur de l’Hôpital central de pédiatrie, est considéré comme le "médecin aux mains d’or" de la chirurgie endoscopique en pédiatrie du Vietnam. Actuellement, il est directeur de l’Institut de recherche sur les technologies de génie génétique, dépendant de l’Hôpital international Vinmec.

Le Professeur Nguyên Thanh Liêm a pratiqué au Vietnam la première opération laparoscopique mini-invasive chez un enfant (en 1997). Il a inventé neuf techniques nouvelles, appliquées avec succès. Jusqu’à maintenant, il a réalisé plus de 500 opérations de ce type.

Greffe de cellules souches

En 2014, avec ses collègues, Nguyên Thanh Liêm a démarré des recherches dans un domaine nouveau au Vietnam: la greffe de cellules souches. Il fut aussi le premier Vietnamien à les effectuer dans le traitement de la paralysie cérébrale et de l’autisme.

Le Pr.-Dr. Nguyên Thanh Liêm et ses collègues effectuant une opération chirurgicale à l’Hôpital central de pédiatrie, à Hanoï.
Photo: Huu Oai/VNA/CVN

En 2018, il s’est vu décerner le prix Nikkei Asia 2018 (23e édition) dans la catégorie "Sciences et technologies". Ainsi, il est devenu le premier médecin vietnamien à avoir eu l’honneur de recevoir cette distinction depuis la naissance de ce prix il y a 23 ans.

Fin juin dernier, la revue internationale médicale de génétique humaine Human Mutation Genetics a publié des résultats de travaux de recherche sur le génome des Vietnamiens, déployés par des scientifiques de l’Institut de recherche sur les technologies de génie génétique de Vinmec, dirigé par le Pr.-Dr. Nguyên Thanh Liêm.

"Ces résultats ont permis de dévoiler l’origine de nos ancêtres, un sujet sensible qui a fait grand bruit dans le pays", estime Nguyên Thanh Liêm. "Mon objectif est de parvenir à tirer +l’horoscope des Vietnamiens+, contribuant ainsi à dépister précocement et à lutter contre les maladies", insiste-t-il.

Jeune talent féminin international

La Doctoresse Nguyên Thi Hiêp.
Photo: Nhât Hông/CVN
Quant à la Doctoresse Nguyên Thi Hiêp, elle est enseignante à l’Université internationale - Université nationale de Hô Chi Minh-Ville.

Ancienne étudiante de l’Université des sciences naturelles de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, elle a obtenu une maîtrise et un doctorat de l’Université de Soonchunhyang, en République de Corée.

En 2012, elle est retournée au Vietnam pour travailler comme conférencière en génie biomédicale à l’Université internationale.

La Doctoresse Nguyên Thi Hiêp a eu d’importantes contributions dans les études sur des techniques biomédicales. Elle vient d’achever un travail de recherche intitulé "Création d’une maroufle hémostatique, antibactérienne et capable d’accélérer la régénération des tissus". Ses travaux concernent la mise au point d’un gel intelligent principalement formé par réticulation d’acide hyaluronique (qui contribue sensiblement à la migration et à la prolifération cellulaire) et de chitosan (utile dans la régénération tissulaire). Ce gel peut en outre associer d’autres ingrédients comme des nanoparticules d’argent et de curcumine pour différentes applications spécifiques.

En 2017, la Doctoresse Nguyên Thi Hiêp a reçu le Prix scientifique ASEAN - États-Unis récompensant les femmes travaillant dans les sciences appliquées. L’an dernier, elle s’est vu décerner le prix "Jeunes talents féminins internationaux" de la Fondation L’Oréal-UNESCO (Pour les femmes et la science), pour son travail de recherche dénommé "Le kit de premier soin du XXIe siècle" lors d’une cérémonie tenue le 21 mars à Paris. Ses travaux portent sur les biomatériaux tels que biocolle, bioadhésif et suture sans aiguille, pouvant être utilisés directement par les patients chez eux pour soigner leurs blessures.


Asian Scientist

Asian Scientist est un magazine singapourien en ligne créé en 2011 dont la version papier est diffusée depuis 2014. Chaque année, il publie la liste des 100 scientifiques asiatiques éminents en soulignant leurs réalisations dans de nombreuses disciplines.

Pour être reconnu/e sur cette liste, un/une scientifique doit recevoir un prix national ou international en 2018 pour ses travaux de recherche.

Parallèlement, il/elle doit avoir fait une découverte scientifique significative ou avoir exercé un leadership dans les universités ou l’industrie. Le prix doit impliquer une procédure de sélection compétitive.
 

Phuong Nga - VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Côn Dao parmi les plus belles destinations pour les voyages hivernaux Le magazine prestigieux Vogue Paris a nommé l'île de Côn Dao dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud) parmi les neuf plus belles îles secrètes que les voyageurs devraient visiter cet hiver.