09/05/2018 17:46
Les professeurs Gerard’t Hooft, prix Nobel de physique 1999, et Frédérick Bordry, prix Nobel d’économie 2004, participent à la conférence internationale "La science pour le développement".
>>Bientôt une conférence sur "La science pour le développement" à Quy Nhon
>>Bientôt une zone urbaine scientifique et éducative à Binh Dinh


La conférence internationale "La science pour le développement", le 9 mai à l'ICISE à Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre).

La conférence internationale "La science pour le développement" se tient aujourd’hui et demain (9 et 10 mai) au Centre international des sciences et de l'éducation interdisciplinaire (ICISE) à Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre).

L’événement est organisé sous le haut patronage des présidents du Vietnam et de la France, avec l’assistance du ministère des Sciences et des Technologies du Vietnam et de la province de Binh Dinh, en collaboration avec le Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN), l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et l'Institut international Solvay.

Il s’agit d’un des 18 événements importants organisés cette année à l’ICISE dans le cadre du 25e anniversaire de la fondation des "Rencontres du Vietnam". Cette conférence internationale fait suite également à la conférence internationale "La science fondamentale et la société", tenue à l'ICISE en juillet 2016. Celle-ci avait vu la participation de cinq Prix Nobel, ainsi que nombreux scientifiques, diplomates, décideurs politiques internationaux, représentants d'organisations gouvernementales et non gouvernementales.

--------------------------------------------------------------------
Rôle de la science - qu'elle soit fondamentale ou appliquée - dans le développement durable de la société
-----------------------------------------------------
 
Cette conférence internationale constitue un "brainstorming" concernant le rôle de la science - qu'elle soit fondamentale ou appliquée - dans le développement durable de la société. Bien que la science soit généralement reconnue comme utile pour la société, il arrive assez souvent que les scientifiques ne s'impliquent pas suffisamment tôt dans les discussions tenant aux grands problèmes sociétaux et dans la conception des politiques connexes.

Le professeur Trân Thanh Vân prend sa parole à l'inauguration de la conférence internationale "La science pour le développement", le 9 mai à l'ICISE.

Pour surmonter ce problème, des passerelles devraient être jetées entre décideurs politiques, scientifiques, diplomates, entrepreneurs et organisations internationales. Cela aiderait la société à tirer parti des avantages que la science peut apporter, à la fois en termes de contribution directe à la solution de problèmes spécifiques et de modèles qu'elle peut offrir pour résoudre des questions complexes.

La conférence "La science pour le développement" est aussi l’occasion de discuter de l'état d'avancement de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, ainsi que de ses perspectives futures. Elle permet également de fournir une vision multilatérale de la mise en œuvre de l'Agenda avec les contributions de pays émergents et de différentes régions.

Rendez-vous annuel
des scientifiques internationaux
 

À la cérémonie d’ouverture de cette conférence internationale, sur le thème "La science pour le développement", le professeur Trân Thanh Vân, président des "Rencontres du Vietnam", a souligné le rôle important de cette conférence internationale pour le développement du Vietnam. "J’espère que cet événement offrira aux scientifiques vietnamiens l’opportunité de rencontrer des professeurs de  niveau international, surtout des lauréats du Prix Nobel", a-t-il souligné.

Pour sa part, l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, a apprécié la coopération scientifique franco-vietnamienne. "La France est prête à aider le Vietnam, un pays qui subit de multiples menaces environnementales, à définir ses politiques de développement durable", a-t-il dit, sans oublier de souligner: "Nous souhaitons continuer à accompagner le Vietnam dans la domaine de la recherche pour le développement, ainsi que dans le domaine universitaire. Ce sont deux domaines de coopération franco-vietnamienne qui fonctionnent bien".

Le professeur Gerard’t Hooft, prix Nobel de physique 1999, a hautement apprécié l’initiative du professeur Trân Thanh Vân d’organiser cette conférence internationale qui permet aux scientifiques et responsables vietnamiens de rencontrer des scientifiques étrangers.

Pendant deux jours, sept tables rondes sont prévues autour de la mise en œuvre de l'Agenda 2030. On y abordera l'impact social et économique de la science et ses relations avec l'élaboration des politiques ainsi que ses liens possibles avec la 4e révolution industrielle. Des propositions concrètes sur le rôle de la science pour le dialogue interculturel et pour la paix seront avancées. Explorer et comprendre les mécanismes qui relient la science au développement peuvent être un réel investissement pour de nombreux pays, car il peut les aider à atteindre les objectifs de l'Agenda 2030 au niveau national. Des questions concernant l’environnement et l’utilisation des énergies renouvelables y seront aussi abordées.

L’Association "Rencontres du Vietnam", est une association à but non lucratif dont la mission est de développer l’échange et le partage d’expériences entre le Vietnam et le reste du monde dans les domaines des sciences et de  l’éducation. Elle est dirigée depuis 1993 par le professeur Trân Thanh Vân, directeur de recherche émérite au CNRS. L’Association organise au Vietnam, depuis 1993, et de façon régulière, des conférences scientifiques internationales de haut niveau. L’objet principal est de permettre aux chercheurs vietnamiens de nouer des contacts avec leurs collègues du monde entier afin de développer collaborations et échanges scientifiques. De nombreuses personnalités scientifiques de premier plan, dont plusieurs Prix Nobel, y ont participé, parmi lesquels Jack Steinberger, Norman Ramsey, Gerard’t Hooft, Georges Charpak ou Frédérick Bordry.

Texte et photos: Câm Sa/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?