10/11/2019 09:44
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a récemment signé les décisions concernant la reconnaissance de provinces de Nam Dinh et de Dông Nai dans l’accomplissement des tâches d’édification de la Nouvelle ruralité en 2019. Deux modèles exemplaires.
>>Nouvelle ruralité : mission accomplie avant terme
>>Nouvelle ruralité : "Un programme déployé avec une forte détermination"
>>Nouvelle physionomie dans la région montagneuse du Nord

Avec une superficie de plus de 5 ha et un rendement annuel de plus de 107 tonnes, le riz de marque Hai Hâu de Nam Dinh (Nord) est réputé dans l’ensemble du pays.
Photo : CTV/CVN

Selon le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Trân Thanh Nam, fin juin 2019, le pays comptait 4.458 communes, soit 50,1%, conformes aux normes de la Nouvelle ruralité. Ainsi, l’objectif des 50% fixé pour fin 2020 a été atteint 18 mois plus tôt que prévu. Nam Dinh (Nord) et Dông Nai (Sud) sont les deux premières localités dont toutes les communes répondent aux critères.

Des résultats encourageants

Après près de dix ans (2010-2020) de mise en œuvre du Programme cible national sur l’édification de la Nouvelle ruralité, fin juillet 2019, Nam Dinh comptait 100% de ses communes, bourgs et districts conformes aux normes imposées. Un objectif atteint un an plus tôt que prévu faisant d’elle l’une des provinces pionnières du pays en la matière.

La vie matérielle et culturelle des habitants s’est vue largement améliorée, avec notamment une augmentation des revenus. De concert avec les autorités, ils ont cherché à restructurer la production, appliquer de nouvelles techniques et participer aux chaînes de valeur. Avec cet objectif atteint, Nam Dinh s’efforce dorénavant d’atteindre le niveau de Nouvelle ruralité dit exemplaire et durable d’ici 2020, critère supplémentaire du Programme cible concernant les localités ayant d’ores et déjà répondu aux exigences initiales.

"Hai Hâu a été le premier district de Nam Dinh à répondre aux 19 critères de la Nouvelle ruralité. Il s’agit également d’une des premières localités du pays à avoir répondu aux conditions requises après cinq ans de mise en œuvre du Programme cible. Actuellement, elle est en train d’édifier la Nouvelle ruralité exemplaire et durable", a partagé Mai Van Quyêt, secrétaire de l’organisation du Parti du district de Hai Hâu.

Le développement économique, associé à l’édification de la Nouvelle ruralité, a changé la physionomie de Hai Hâu. Avec une superficie de plus de 5 ha et un rendement annuel de plus de 107 tonnes, le riz de marque Hai Hâu est réputé dans l’ensemble du pays.

Particulièrement, au cours de la dernière décennie, les prêts de la Banque vietnamienne pour l’agriculture et le développement rural (Agribank) ont mis l’accent sur les programmes de restructuration économique, de développement de la production, du commerce, de rénovation des infrastructures rurales et d’amélioration des conditions de vie des populations locales en suivant les 19 critères du Programme d’édification de la Nouvelle ruralité.

Dông Nai, une province qui montre l’exemple

À l’instar de Nam Dinh, Dông Nai brille également dans son accomplissement du programme. En mai 2019, soit deux mois plus tôt que Nam Dinh, cette province comptait 100% des communes et districts répondant aux normes. Pour obtenir ce résultat, les autorités et habitants ont déployé des efforts pour aider les zones rurales à changer leur physionomie et à améliorer les conditions de vie des habitants.

Plus précisément, Dông Nai a établi de nombreuses zones de production concentrées de marchandises répondant aux normes d’exportation et atteignant des valeurs économiques élevées telles que mangue, durian, ramboutan ou cacao, notamment. Le revenu annuel moyen par habitant des zones rurales de la province en 2018 s’est élevé à près de 51,6 millions de dôngs, soit le triple de 2011. Le taux de foyers pauvres,  quant à lui, a diminué de 6,62 points en 2011 pour n’atteindre plus que 0,09% à l’heure actuelle.

La culture du melon amer permet aux paysans de Dông Nai (Sud) de gagner 180 millions de dôngs par an. Photo : CTV/CVN

De manière générale, pour les agriculteurs, la riziculture seule ne peut garantir une qualité de vie élevée. Auparavant, les habitants de la commune de Thanh Son, par exemple, vivaient uniquement de cette culture. En 2018, ils ont commencé à cultiver des fruits et légumes et leurs revenus ont depuis connu une nette augmentation.

"Nous cultivons le +muop dang+ (le melon amer) sur notre terrain de rizière. Cette espèce se récolte tous les 1,5 mois. Chaque année, on obtient six récoltes. Chacune d’entre elles nous rapporte près de 30 millions de dôngs. C’est nettement plus lucratif que la riziculture", a partagé Hoàng Thi Thanh, domiciliée dans la commune de Thanh Son. 

Particulièrement, le Comité populaire de la commune a également organisé de nombreux cours de perfectionnement en matière de culture du pamplemoussier. Actuellement, la majorité de ces jardins sont cultivés conformément aux normes de bonnes pratiques agricoles nationales VietGap. Ce fruit est généralement très apprécié des consommateurs.

"Chaque année, les cultivateurs de pamplemoussier peuvent faire des profits allant jusqu’à 500 millions de dôngs par ha. La commune de Tân Binh reste en tête en termes de revenu annuel moyen par habitant du district de Vinh Cuu avec environ 62 millions de dôngs", a informé Trân Thi Nhu Thuy, vice-présidente de l’Association des agriculteurs de la commune de Tân Binh.

D’après Huynh Thành Vinh, directeur du Service provincial de l’agriculture et du développement rural, Dông Nai est une localité essentiellement réputée pour son développement industriel. Cependant, plus de 60% de sa population rurale vit de l’agriculture. Le Programme cible national du gouvernement a reçu des réactions positives de leur part.

Dans les années à venir, Dông Nai se concentrera sur l’édification de la Nouvelle ruralité exemplaire et durable. L’objectif est de développer l’agriculture durable et d’améliorer la vie matérielle et culturelle de la population tout en créant ou préservant un paysage rural vert, propre et moderne. La question de la pollution causée par la production et l’élevage est également au cœur de ce programme.
  
Mai Huong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2019"

La Semaine de la culture et du tourisme de Cà Mau 2019 prévue en décembre Ayant pour thème "Rendez-vous à Cà Mau", la Semaine de la culture et du tourisme de Cà Mau 2019 aura lieu du 10 au 15 décembre avec de nombreuses activités intéressantes et la participation du Laos, du Cambodge, de la Thaïlande et de la République de Corée.