26/10/2018 16:45
Deux ophtalmologues suisses, le Pr.-Dr André Dosso et le Docteur Sylvain Dreifuss, effectuent du 15 au 26 octobre une mission de volontariat médical à l'Hôpital d’ophtalmologie Hanoï 2. Cette activité s’inscrit dans le cadre des programmes de coopération internationale de cet hôpital.

>>Traitements ophtalmologiques à apporter aux enfants battus
>>Inauguration de l’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2

Le Docteur Sylvain Dreifuss au dispensaire du quartier de Thinh Quang de l’arrondissement de Dông Da (Hanoï).


Le taux de cécité au Vietnam représente 3,1% de la population (ce qui équivalait à 3 millions de personnes, en 2015). Plus de 80% des cas pourraient être évités s'ils étaient dépistés plus tôt, et suivis par un établissement de santé.

Au Vietnam, le nombre de personnes âgées augmente (en 2016, 11,6% personnes ont plus de 60 ans). Ce qui accroît les risques de cécité si on ne procède pas à des contrôles.  La dégénérescence maculaire liée à l’âge, le glaucome et la rétinopathie diabétique (5,7% de la population vietnamienne souffre du diabète) et l’augmentation des maladies chroniques (maladies cardiovasculaires- hypertension, métabolisme-endocrinologie, etc.) accentuent les risques de cécité, causée principalement jusqu'ici par la cataracte ou par l’opacité cornéenne à cause du trachome, qui sont les deux principales pathologies ophtalmologiques de la vieillesse.

Une mission médicale productive
 

Le Pr.-Dr André Dosso (debout) pendant  la formation continue intitulée +Rétinopathie diabétique+ dans l’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2.


C’est pour ces raisons que deux ophtalmologues suisses André Dosso et Sylvain Dreifuss sont invités du 15 au 26 octobre par l'Hôpital d’ophtalmologie Hanoï 2 afin de diagnostiquer et traiter le glaucome, les complications dues au diabète, les pathologies oculaires chez les personnes âgées. Au cours de cette mission, les deux médecins ont reçu en consultation,  plus de 100 personnes qui présentaient  des cas compliqués ou difficiles à traiter tels que la forte myopie associant la sclérotique et la dégénérescence rétinienne, la névrite neurologique du segment postérieur-dégénérescence papillaire, la kératite prolongée, etc. Le Docteur Sylvain Dreifuss, à lui seul, a consulté bénévolement, des personnes âgées, des patients diabétiques et/ou hypertensifs au dispensaire du quartier de Thinh Quang de l’arrondissement de Dông Da (Hanoï).
 

Le Pr.-Dr André Dosso.

Les deux praticiens ont également assuré une formation clinique auprès de jeunes collègues de l'Hôpital ophtalmologique Hanoï 2, ainsi qu’aux étudiants du Département d’ophtalmologie de la Faculté de médecine de Hanoï sur le diagnostic et le traitement de chaque cas clinique.

En outre, ils sont intervenus dans le cadre de  la formation continue pour une trentaine d'ophtalmologues venant des hôpitaux de Hanoï et des localités avoisinantes, sur le thème de la "Rétinopathie diabétique". Cette formation a été mise en œuvre par le Département d’ophtalmologie de la Faculté de médecine de Hanoï en collaboration avec l’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2. L'objectif de la formation est de se perfectionner dans le traitement de la rétinopathie diabétique (injection intraoculaire d’Anti VEGF, traitement au laser) et l’analyse des résultats d’imagerie (tomographie par cohérence optique-OCT, angiographie à fluorescence, photographie du fond d’œil). Il s’agit d’un traitement spécifique dont la  maîtrise mérite d’être renforcée chez les ophtalmologues vietnamiens.
 

Le Docteur Sylvain Dreifuss.

Sis 72, rue Nguyên Chi Thanh, dans l’arrondissement de Dông Da, l’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2 est le fruit d’un partenariat entre l’Hôpital ophtalmologique Hanoï et la Compagnie par actions Tasco. Il a bénéficié d’un investissement de près de 200 milliards de dôngs. L’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2 revêt une signification sociale importante, traduisant les contributions d’une entreprise qui œuvre pour le bien-être social du pays.

"Notre hôpital a de bons programmes de coopération avec les experts étrangers ce dernier temps, dont ceux venus des États-Unis, d’Australie, de Suisse, de France. Ces derniers aident cet hôpital, notamment ses jeunes médecins, à améliorer leurs qualifications professionnelles.  L’invitation de deux médecins suisses pour diagnostiquer et traiter les maladies ophtalmologiques à Hanoï s’avère efficace pour que les médecins vietnamiens aient un bon accès aux technologies complexes et aux méthodes de traitements modernes", souligne  le Docteur Nguyên Thê Anh, chef du service de la réfraction ophtalmologique de l’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2. 


Texte et photos: Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.