31/05/2021 08:57
Deux personnes ont été tuées et au moins 20 blessées dimanche 30 mai quand trois hommes ont "tiré sur la foule" devant une boîte de nuit dans une ville de Floride où vit une importante communauté cubaine, au sein de la métropole de Miami, a annoncé la police locale.
>>Le nombre de morts dans la fusillade de masse en Californie est monté à dix
>>Neuf personnes tuées dans une fusillade aux États-Unis
>>États-Unis : 3 morts et 5 blessés dans une fusillade dans l'Ohio

Des policiers à l'extérieur du "El Mula Banquet Hall" d'Hialeah, à Miami, le 30 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

La fusillade s'est produite dans la nuit dans une artère commerçante de Hialeah, la ville des États-Unis avec la plus forte concentration d'habitants cubains ou d'origine cubaine. "El Mula Banquet Hall" accueillait "un événement programmé et plusieurs spectateurs se tenaient à l'extérieur", a déclaré la police du comté de Miami-Dade dans un communiqué.

Trois individus sont alors sortis d'un SUV "et ont commencé à tirer à l'aveugle sur la foule". Le trio est ensuite remonté dans la voiture et a pris la fuite, selon la même source. Deux personnes ont été tuées, tandis qu'au moins 20 blessés ont été hospitalisés, dont au moins un dans un état critique.

"C'est vraiment effrayant", a dit sur place Angelica Green, une femme afro-américaine dont le fils et un neveu, tous deux âgés de 24 ans, ont été blessés par balles dans la fusillade. "C'est pas un mauvais gamin", a-t-elle assuré au sujet de son fils, qui a reçu une balle dans l'abdomen alors qu'il tentait d'entrer dans la salle pour assister à la présentation d'un album de rap.

"Parfois les jeunes se mettent dans le pétrin, mais dans ce cas, il n'a même pas eu la chance de participer à la fête", "des gars ont débarqué avec des capuches et des cagoules et ont commencé à arroser la foule de balles pour une raison que nous ne connaissons pas", a-t-elle ajouté.Dans un tweet, le directeur de la police du comté, Alfredo "Freddy" Ramirez III, a condamné "un acte armé ciblé et lâche".

Selon le site Gun Violence Archive, il y a eu plus de 43.000 décès liés aux armes à feu aux États-Unis l'année dernière, un chiffre incluant les suicides.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Cà Mau recherche des solutions pour un nouveau développement  Comme de nombreuses autres localités du pays, la province de Cà Mau est confrontée à de nombreuses difficultés dans le tourisme, en raison du COVID-19.