01/01/2021 20:17
La compagnie aérienne British Airways, filiale du groupe britannique IAG, a annoncé jeudi 31 décembre avoir reçu des engagements pour une facilité de trésorerie allant jusqu'à 2 milliards de livres sur cinq ans, alors qu'elle traverse une crise sectorielle historique déclenchée par la pandémie.
>>Transport aérien : après un été chagrin, l'hiver sera rude
>>La compagnie aérienne British Airways enregistre déjà 6.000 départs volontaires

British Airways met 17 œuvres d’art aux enchères chez Sotheby’s pour regagner un peu de trésorerie.
                                                                             Photo : AFP/VNA/CVN


Le prêt de 2 milliards de livres a été émis par un consortium de banques et est partiellement garanti par UK Export Finance, l'organisme britannique de garantie des prêts à l'exportation, d'après un communiqué. Les fonds seront "utilisés pour améliorer les liquidités" de la compagnie et lui procurer "une souplesse stratégique et opérationnelle pour tirer profit de la reprise partielle de la demande de voyages aériens anticipée en 2021 grâce aux vaccins qui seront administrés à travers le monde", détaille-t-il.

Le groupe britannique IAG affichait des liquidités de 8 milliards d'euros au 30 novembre, hors nouvelle facilité de trésorerie, et dit "explorer d'autres possibilités de dette pour améliorer encore ses liquidités". L'action du groupe a enregistré la pire performance de l'année dans l'indice FTSE-100, en chute de près de 63% sur l'ensemble de 2020, dans la foulée de la pandémie de COVID-19 qui a torpillé le transport aérien mondial et notamment européen.

IAG, également propriétaire d'Iberia, a enregistré une perte nette de 1,76 milliard d'euros au troisième trimestre en raison de l'effondrement du trafic, résultant des restrictions de voyage en Europe pour freiner la propagation de la pandémie.

Le groupe, qui avait déjà prévenu qu'il serait dans le rouge ce trimestre et que la fin d'année serait difficile, totalise désormais 5,6 milliards d'euros de pertes depuis le début de l'année. IAG a parallèlement annoncé des mesures post-Brexit pour "s'assurer que ses compagnies bénéficiant d'une autorisation d'exercer dans l'Union européenne restent en règle avec les règles de contrôle et appartenance de l'UE à la suite du Brexit".

Ces préparatifs comprennent la mise en place d'une structure nationale de propriété pour la filiale irlandaise Aer Lingus, tandis que la composition du conseil d'administration d'IAG a été modifiée pour qu'une majorité des administrateurs indépendants non exécutifs soient originaires de l'Union européenne.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Découvrez l’ancien village de Duong Lâm À 50 km environ à l’ouest de la capitale, l’ancien village de Duong Lâm, classé au patrimoine national, se trouve dans la commune éponyme, qui relève du chef-lieu de Son Tây.