20/12/2019 09:05
Le Docteur Nguyên Duy Tâm et l’agrégée Nguyên Thi Sao Ly ont participé au 2e Forum mondial des jeunes intellectuels vietnamiens, tenu fin novembre à Hanoï. Deux personnalités brillantes qui ont obtenu d’excellents résultats dans leurs études à l’étranger. Rencontre.
>>Les jeunes intellectuels œuvrent au développement du pays
>>Mobiliser les jeunes intellectuels pour le développement du pays

Le Docteur Nguyên Duy Tâm. CTV/CVN

Sur le thème "Les jeunes intellectuels vietnamiens au service du développement durable du pays", cette édition a été organisée par le Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh. Le Docteur Nguyên Duy Tâm travaille actuellement à l’Université de technologie de Nanyang à Singapour. Il fut l’orateur principal de ce forum sur la protection des ressources environnementales et la lutte contre le changement climatique. 

Né en 1990 à Quang Binh (Centre), Duy Tâm est diplômé de la Faculté de génie physique et nanotechnologie de l’Université d’ingénierie et de technologie de l’Université nationale de Hanoï. Après avoir reçu une bourse de l’Université de technologie de Nanyang, il s’est rendu à Singapour pour étudier et y poursuit actuellement ses recherches post-doctorales.

Dans le processus de recherche scientifique, il se passionne pour les énergies renouvelables. Un sujet au cœur des préoccupations sociétales, en raison du besoin urgent d’alternatives aux énergies fossiles. De passage au Vietnam, le Dr. Tâm a souhaité partager ses connaissances sur la question de la gestion et de l’utilisation efficace de l’énergie solaire. Une source d’énergie prometteuse au vue du nombre de jours d’ensoleillement dans le pays. 

"Le Forum mondial des jeunes intellectuels vietnamiens nous permet d’échanger avec les individus et les organismes de recherche du pays. Nous pouvons contribuer au développement de notre pays natal en restant à l’étranger afin d’étudier et acquérir de l’expérience", a partagé Duy Tâm.

Les principaux thèmes abordés ont porté sur les matériaux de stockage, catalytiques et nanostructurés, la conversion d’énergie et les réactions électrochimiques. "Le sujet de recherche le plus significatif à mon sens est la fenêtre intelligente. Après avoir obtenu mon doctorat, j’ai été recruté pour le projet susmentionné de la Fondation nationale pour la recherche de Singapour. Je suis le chef de groupe", a-t-il confié.

Le jeune chercheur a également contribué au projet d’énergie renouvelable pour l’agriculture au Vietnam, présidé par l’Institut d’application des technologies VIPTAM. Ce projet a pour but de promouvoir le transfert de technologie des énergies renouvelables de l’étranger vers le Vietnam au lieu de les acheter à prix élevé.

Une intellectuelle sur tous les fronts

L’agrégée Nguyên Thi Sao Ly. Photo : CTV/CVN

Nguyên Thi Sao Ly, issue d’une famille d’intellectuels, est née en 1993 à Dà Nang (Centre). Son père travaille dans le domaine de l’éducation. Elle a un frère doctorant en physique en Grande-Bretagne et une sœur, agrégée d’économie aux États-Unis.

Nguyên Thi Sao Ly a participé à ce forum avec le programme éducatif SARE, un modèle pédagogique en vue de stimuler le potentiel des étudiants en difficulté. Un  programme qui a eu du succès dans la ville de Baltimore aux États-Unis au cours de ces dix dernières années. "Le SARE permet aux enfants de bénéficier d’un environnement d’apprentissage de grande qualité et appelle au soutien des organisations souhaitant améliorer l’éducation dans la ville. Cela permet d’améliorer la qualité de l’éducation au Vietnam, notamment dans l’enseignement pré-universitaire", a indiqué Sao Ly.

Outre le domaine de l’éducation, cette jeune fille voue une passion pour la médecine. En 2017, Sao Ly a été invitée à s’inscrire au programme de formation de doctorat dans l’une des huit écoles aux États-Unis. Elle a opté pour l’université Johns Hopkins (dans le Top 5 des meilleures écoles de médecine au monde) pour faire son doctorat en biologie moléculaire et cellulaire. 

Sao Ly est diplômée en biologie et est devenue agrégée de médecine à l’Université de California, Los Angeles (États-Unis) en 2016. Par ailleurs, elle a reçu le prix Étudiant d’excellence. Cette agrégée a participé à des recherches sur la découverte de médicaments susceptibles de réduire les maladies associées aux inflammations des vaisseaux sanguins (cécité, cancer…) dans le programme de formation de licence à l’Université de Californie, Los Angeles.

Mai Huong/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Quand les évènements façonnent l’image de la destination L’Année nationale du tourisme 2019 s’est déroulée à Nha Trang, une station  balnéaire rattachée à la province de Khanh Hoà, au Centre, les manifestations organisées ont permis de rajeunir l’image de la destination et de renforcer sa visibilité.