16/06/2018 17:16
L’agence de police d’enquête de Hô Chi Minh-Ville a décidé vendredi 15 juin d’introduire une instance et placé en détention provisoire deux personnes pour troubles à l’ordre public.
>>Hô Chi Minh-Ville : traitement de 310 cas de troubles à l’ordre public
>>Jugement de personnes pour trouble à l'ordre public à Hô Chi Minh-Ville

Truong Huu Lôc à l’agence de police d’enquête de Hô Chi Minh-Ville.
Photo: CA/CVN

L’un d’entre eux est Nguyên William Anh, né en 1985 et de nationalité américaine, qui séjournait dans le 5e quartier du 3e arrondissement de la mégapole du Sud.

Selon l’enquête de la police, et la déposition de Nguyên William Anh, il est entré au Vietnam le 9 juin en tant que touriste.

Le 10 juin, Nguyên William Anh est descendu dans la rue et a rejoint la foule en troublant l’ordre public dans la rue Nguyên Van Trôi-Nam Ky Khoi Nghia.

À l’intersection Nam Ky Khoi Nghia-Ly Chinh Thang, dans le 3e arrondissement, Nguyên William Anh a demandé en personne les forces compétentes d’enlever les véhicules utilitaires pour laisser passer la foule. Chaque fois que sa demande n’était pas satisfaite, il a monté dans un véhicule et appelé la foule à traverser.

Ses actes ont été filmés par les forces compétentes. La police de Hô Chi Minh-Ville a émis un mandat d’arrêt d’urgence les 12 et 14 juin visant Nguyên William Anh, suivi de décisions de mise en garde à vue, de première prolongation de la mise en garde à vue prises à son encontre.

Après la consolidation des dossiers et des preuves, la police municipale a rendu le 15 juin une décision d’engagement de l’instance et de détention provisoire contre Nguyên William Anh pour troubles à l’ordre public.

L’autre homme poursuivi et détenu est Truong Huu Lôc, né en 1961 et domicilé dans l’arrondissement de Tân Binh. Selon l’agence de police d’enquête, Truong Huu Lôc a diffusé en streaming live sur son compte Facebook pour appeler les gens à organiser les manifestations. Il a incité en personne les gens à se rassembler et causer des troubles durant ces derniers jours.

La force de sécurité publique de Hô Chi Minh-Ville a déterminé que les organisations réactionnaires en exil ont joué un rôle en incitant et en fournissant des fonds pour que les éléments dans le pays s’organisent et provoquent des troubles.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Rough Guides suggère des destinations à Hô Chi Minh-Ville Rough Guides, l'un des guides de voyage les plus réputés au monde, vient de partager des expériences passionnantes vécues à Hô Chi Minh-Ville.