08/03/2018 15:12
Le maître de conférences et docteur Nguyên Thi Hoài (Université de médecine et de pharmacie de Huê) et le Docteur Trân Thi Ngoc Dung (Académie des sciences et des technologies du Vietnam) sont deux visages connus du monde scientifique vietnamien désormais récompensés par le jury du prix "L'Oréal-UNESCO- Pour les femmes et la science".
>>Des femmes scientifiques vietnamiennes honorées par l’Oréal-UNESCO
>>Le prix L’Oréal-UNESCO attribué à une femme scientifique vietnamienne

Le maître de conférences et Docteur Nguyên Thi Hoài (3e à gauche) et ses étudiantes. Photo : BGT/CVN

À l'âge de 35 ans, Nguyên Thi Hoài devient le plus jeune maître de conférences de l'Université de médecine et de pharmacie de Huê (Centre). Elle consacre la plupart de son temps aux recherches dans son laboratoire et à la publication d’ouvrages rapportant ses expériences et conclusions. En classe, l’enseignante-chercheuse est reconnue pour son dévouement à l’enseignement et pour la passion des sciences qu’elle transmet avec talent et pédagogie.

"Deux ans après mon premier accouchement, j'ai été touchée par un cancer de la thyroïde. Tout s'est effondré sous mes pieds", se souvient Mme Hoài. Mais, loin de se laisser abattre, la pharmacienne entame des recherches sur les vertus antioxydantes de certaines plantes médicinales connues des ethnies Pakô et Vân Kiêu, issues du Centre du Vietnam, et notamment dans la lutte contre le développement des métastases. Après une longue période de mise au point, un médicament efficace contre les cellules cancéreuses fut produit pour le plus grand bonheur de Mme Hoài.

"Je trouve qu’il subsiste bon nombre de difficultés pour les femmes scientifiques, notamment concernant l’équilibre entre la vie professionnelle, très chronophage, et les travaux domestiques. Mais je crois que la passion me mène au succès malgré tout", a affirmé la jeune chercheuse.  

Passion pour la science et altruisme

Le Docteur Trân Thi Ngoc Dung. Photo : ANTG/CVN

Les efforts du Docteur Trân Thi Ngoc Dung à l'Académie des sciences et des technologies du Vietnam, quant à eux, concernent l’étude des matériaux et plus particulièrement la technologie dite "nano silver".

Les recherches de la scientifique Ngoc Dung peuvent être largement appliquées dans la production industrielle et notamment s’agissant de produits médicaux ou paramédicaux.

Ses découvertes sont aujourd’hui protégées par un brevet d’exploitation, délivré par le Département de la propriété intellectuelle du Vietnam (NOIP).

Dans les temps à venir, Mme Ngoc Dung nourrit la volonté de poursuivre la déclinaison de ses travaux dans d’autres domaines de production comme l’agriculture dans laquelle la technologie "nano silver" est déjà en phase de test pour la conservation des produits agricoles ou le traitement des parasites.

"J'espère que mes travaux permettront de faciliter la vie des paysans du pays. C’est aussi dans cet altruisme que l’on trouve la force de poursuivre  une voie aussi exigeante que la recherche scientifique", conclut Mme Ngoc Dung.

Thu Hà Ngô/CVN


Les prix L'Oréal-UNESCO "Pour les Femmes et la Science ont été créés en 1997 par l'Oréal et l'UNESCO afin de récompenser des chercheuses accomplies ayant contribué aux progrès scientifiques dans les domaines des sciences de la vie et de la matière. Ils ont pour objectif d'améliorer la représentation des femmes dans les carrières scientifiques en mettant en lumière leur implication. Le programme permet ainsi de sensibiliser les jeunes femmes à la possibilité de nourrir une vocation scientifique.
 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Dà Nang: des fresques murales en plein cœur de la ville La ville de Dà Nang propose depuis le mois d’avril une nouvelle destination pour ses visiteurs: la ruelle des fresques murales d’une longueur de 1,5 km, tout près de la rivière Hàn et du pont du dragon. En attendant une visite sur place, à vous de découvrir les premières images!