17/03/2020 16:43
Déterminées à poursuivre une approche d'agriculture naturelle, deux femmes ingénieurs ont quitté leur emploi en ville, pour créer une ferme bio dans les forêts.
>>De belles fleurs roses retiennent les touristes à Dà Lat
>>Légumes bio: belle pousse à Quang Binh

Nguyên Thi Ngà (droite) et Trân Thi Hang dans leur ferme bio.
Photo : Pham Duc/CVN

Il s'agit d'un modèle d'agriculture biologique durable de Trân Thi Hang, 26 ans, vivant au quartier de Thach Linh, ville de Hà Tinh (Centre) et Nguyên Thi Ngà, 24 ans, au district de Soc Son, Hanoï.

Ces deux ingénieures agronomes se sont connues lorsqu'elles étaient membres du groupe "Partager les méthodes agricoles" sur les réseaux sociaux. Ce groupe a pour but de partager à tous les jeunes les idées d'une agriculture bio basée sur les principes de la production sans aucun usage d’engrais, de pesticides, de substances préservatives ou de méthodes de modifications génétiques.

"C'est une méthode d'agriculture naturelle de l'auteur du livre +La révolution d'un seul brin de paille+, de Masanobu Fukuoka au Japon. De cette façon, les agriculteurs ont seulement besoin de semer des graines et de suivre le développement de la nature", a déclaré Trân Thi Hang.

Selon Nguyên Thi Ngà, si nous suivons suit cette méthode, nous devons être engagés, persévérants et surtout ne pas se concentrer sur les questions économiques. De cette manière, nous pouvons créer des aliments sans danger pour les consommateurs et respectueux de l'environnement.

Après une période de réflexion, en juin 2018, ces deux ingénieures agronomes ont lancé leur projet commun. Elles ont loué un hectare de terres forestières dans la commune de Thach Xuân, district de Thach Hà, province de Hà Tinh pour créer leur ferme.

"Lorsque nous sommes venues ici, cette forêt était principalement constituée d'arbustes. Donc, il nous a fallu deux semaines pour nettoyer le sol. Afin d’améliorer les terres forestières arides, nous avons utilisé du fumier, des jacinthes de l'eau et de la paille pour faire du compost, a déclaré Trân Thi Hang. En outre, nous avons également élevé 30 poules car leur fumier est un excellent engrais pour fertiliser les plantes".

Le bonheur de vivre au vert

Les légumes et les aliments de la ferme. Photo : Pham Duc/CVN

Ayant terminé le travail du sol, les deux jeunes ont commencé à semer les graines et regardé les plantes potagères pousser. Chaque jour,  leur travail est simple : arrosage, désherbage et capture d'insectes.

Après un certain temps, les lits verdoyants d'amarantes, de rau ngot (Sauropus androgynus), de navets, de gombos, de citrouilles et autres citronnelles ont commencé à apporter du bonheur à ces deux ingénieures.

"Tous les équipements et ustensiles de la ferme sont issues de la nature. On utilise le bois pour remplacer le plastique. Les légumes et autres objets d’artisanat à vendre de la ferme sont également emballés dans des feuilles de bananier au lieu de sacs en plastique. Nous sommes heureuses de vivre au vert, en harmonie avec la nature", a déclaré Nguyên Thi Ngà.

Actuellement, leurs clients sont principalement des ménages de la province de Hà Tinh. De plus, ces deux jeunes vendent également leur plantes potagères via les réseaux sociaux. La livraison à domicile est disponible pour les achats en ligne. Les deux ingénieures prévoient d'ouvrir d’ici peu un magasin d'aliments dans la ville de Hà Tinh pour faciliter leur commerce.

"Nous fabriquons ce modèle sans but lucratif, nous voulons propager le mode de vie naturel à tout le monde, en particulier aux jeunes. Par conséquent, nous avons décidé de construire un modèle d'agriculture biologique associé avec le tourisme que nous allons soumettre aux autorités locales pour l'octroi d’une licence et d’investissements pour ce projet", a affirmé Trân Thi Hang.
 
Nguyên Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.