03/11/2020 13:54
En contribuant non seulement à consolider les relations entre les deux pays, le renforcement de la coopération en matière d’investissement entre le Vietnam et les États-Unis devrait également aider la balance commerciale à devenir durable et harmonieuse.
>>Les États-Unis prennent en haute considération le partenariat intégral avec le Vietnam
>>Assistance américaine de deux millions de dollars au Centre
>>Les États-Unis, l'un des partenaires les plus importants

Les investisseurs américains sont actifs dans une vingtaine de secteurs au Vietnam. Photo: GE/CVN

Le Vietnam, un "phénomène" pour les investisseurs

Bien que la pandémie de COVID-19 affecte les échanges entre les pays, le Vietnam reste une destination sûre et attrayante pour Adam Boehler, directeur général de l'Agence américaine de financement pour le développement International (DFC) et sa délégation. Son voyage d'affaires de cette semaine au Vietnam est son deuxième cette année.

"Le Vietnam est récemment devenu un +phénomène+ auprès de la communauté des investisseurs", a partagé l'homme d'affaires américain avec le ministre du Plan et de l'Investissement, Nguyên Chi Dung lors de leur récente séance de travail.

"La délégation américaine au Vietnam en ces temps difficiles démontre la bonne volonté et la détermination du gouvernement américain d’améliorer les relations bilatérales grâce au commerce et aux investissements, en particulier dans le contexte de 25e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays", a souligné le ministre Nguyên Chi Dung.

Selon les données du Département des investissements étrangers (ministère du Plan et de l'Investissement), les États-Unis sont actuellement au 11e rang des pays et territoires investissant au Vietnam, avec un capital total de plus de 9 milliards d'USD. Les investisseurs américains sont actifs dans une vingtaine de secteurs au Vietnam, avec de grands projets d'entreprises bien connues telles que Murphy Oil, Chevron, Intel, Nike, Coca Cola, Procter and Gamble...

Cependant, Nguyên Chi Dung a reconnu que l'investissement de DFC en particulier et des investisseurs américains en général est encore modeste, n’étant pas à la hauteur des  capacités de l'entreprise, ainsi que des  potentiels de  coopération entre les deux pays.

"Pourquoi n'augmentons-nous pas les investissements pour apporter des avantages aux deux parties ? Nous coopérons étroitement à travers des investissements pour aider à équilibrer la balance commerciale, à travers les activités d'importation de machines et d'équipements…", a suggéré le ministre Nguyên Chi Dung.

S’accordant avec ce point de vue, Adam Boehler a déclaré qu'il souhaitait en savoir plus sur les projets d'infrastructures importants que les États-Unis pourraient financer, des domaines prioritaires pour attirer les investissements au Vietnam.

De nombreuses opportunités pour élargir la coopération

Le ministre Nguyên Chi Dung a déclaré que les infrastructures de transport (dont l'autoroute Nord-Sud, le chemin de fer Nord-Sud, l’aéroport de Long Thành, les ports maritimes de Vân Phong...) et la sécurité de l'eau sont des domaines importants dans lesquels le Vietnam souhaite attirer des investissements.

Deux questions sont été spécialement soulignées par le ministre Nguyên Chi Dung, à savoir les secteurs considérés comme le moteur de la prochaine période que sont la science, les technologies, l'innovation et la créativité dans le contexte de révolution industrielle 4.0 et la formation des ressources humaines.

Pour sa part, M. Boehler a déclaré que les infrastructures sont également un domaine où DFC souhaite investir au Vietnam dans un proche avenir.

Kimberly Reed, présidente de l’Exim Bank, a déclaré que sa banque souhaite soutenir l'exportation de marchandises vers le Vietnam dans le domaine de la 5G, une agriculture de qualité. "De nombreuses entreprises américaines veulent exporter vers le marché vietnamien", a-t-elle déclaré.

Soulignant la volonté de DFC de développer un portefeuille d’investissement au Vietnam, M. Josh Cartin, directeur général de DFC Indo-Pacific, a déclaré que  l'objectif de DFC était d'attirer des investisseurs américains au Vietnam.

DFC met en œuvre des activités pour atteindre cet objectif. Il s'agit de compléter le personnel dans le financement de la région indopacifique pour promouvoir et explorer les opportunités de coopération d'investissement avec le Vietnam ; d’exploiter les activités d'investissement dans les pays de la région du bas-Mékong, de transformer les accords en opportunités d'investissement et coopérer étroitement avec des partenaires pour accroître leur présence au Vietnam.

CPV/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.