25/01/2018 16:58
Organisée le long de ce mois-ci au Huong Ngô Art Space, à Hanoï (89, rue Ma Mây), "Connection" (connexion en français) est le nom de l’exposition des peintres sur tissus vietnamienne Trân Thanh Thuc et française Catherine Juillerat. Une expo commune qui en appelle d’autres.

>>La passion pour la peinture sur tissu de deux artistes franco-vietnamiennes
 

"Connection" est une exposition commune des peintres sur tissus vietnamienne Trân Thanh Thuc et française Catherine Juillerat.


Comme son nom l’indique, "Connection" fait le lien entre deux artistes issues de deux pays, de deux cultures différentes et qui partagent une même passion pour l’art pictural sur tissus. Plus de deux ans après leur première rencontre, elles ont décidé de monter une exposition.   

Une vingtaine d'œuvres de l’artiste française et cinq de sa consœur vietnamienne y sont présentées pour raconter l’interférence entre ces deux cultures.    
  
"C’est une exposition pour moi très intéressante. Beaucoup de peintres vietnamiens travaillent avec des matériaux très populaires tels que les peintures à l'huile, les laques... Ces deux artistes ont tracé leur propre voie en faisant des peintures sur tissus. À partir des motifs et couleurs disponibles des tissus, elles ont créé leurs propres œuvres. C’est quelque chose de spécial parce qu’il faut avoir une grande passion et une vraie personnalité pour poursuivre ainsi sa propre voie", a estimé Nguyên Vi Thuy durant sa visite.

Plus de 30 ans à travailler le tissu

La peinture sur tissus reste un art marginal au Vietnam. Un de ses avantages réside dans les couleurs et motifs, très variés, assemblés par des dizaines, voire des centaines de morceaux de tissus. Une œuvre nécessite beaucoup d’efforts pour sélectionner, couper les morceaux de tissus et les associer de la manière désirée.
 

La beauté de Hanoï, capitale millénaire, intervient depuis longtemps dans le processus de création de Trân Thanh Thuc.


Trân Thanh Thuc est un nom relativement connu dans le microcosme vietnamien des beaux-arts. S’adonnant à la peinture sur tissus depuis plus de 30 ans, elle puise son inspiration dans les spectacles vietnamiens et les habitants du pays.

La beauté de Hanoï, capitale millénaire, intervient depuis longtemps également dans le processus de création de l’artiste. Via ses œuvres, elle veut transmettre un message très simple : "Conjuguez les efforts pour préserver la beauté traditionnelle et les vieux souvenirs".

"J’ai fait un voyage chez mon amie dans la province de Nam Dinh (Nord) pendant mes vacances lorsque je suivais mes études à l’Université des beaux-arts de Hanoï. Mon amie était tailleuse. Pendant qu’elle faisait les vêtements sur mesure, je jouais avec les morceaux de tissus déjà coupés et les assemblais de sorte de former une maison, un arbre... Puis, j’ai eu l’idée de les coller sur un morceau de carton. Je ne pensais pas que l’effet des couleurs du tissu m’inspirerait autant ! Et voilà comment est née ma passion pour cet art, auquel je me consacre depuis plus de 30 ans", a confié la peintre Trân Thanh Thuc.

Première exposition au Vietnam

Catherine Juillerat, elle, manipule le tissu depuis son plus jeune âge, qui lui a donné beaucoup d’idées. Sa créativité lui a permis de participer à de nombreux ateliers dédiés à l’art textile en Suisse, en Grande-Bretagne et en France.  
 

Dans ses œuvres, Catherine Juillerat veut refléter la vie et la culture des continents qu’elle a arpentés.


Catherine fait de l’art abstrait. Elle a expliqué que la broderie était l’un des éléments indispensables pour la création. Dans ses œuvres, l’artiste veut refléter la vie et la culture des continents qu’elle a arpentés. On y trouve ainsi des nymphéas dans un lac, des coulées de lave en fusion, le sable du désert du Sahara...

"C’est un ami commun, Lê Bich, un photographe, qui nous a mis en relation toutes les deux. Moi-même photographe, j’ai eu l’occasion de voyager quelques jours à Hà Giang (le haut plateau calcaire du Nord, ndlr). J’ai tout de suite remarqué que l’on avait le même regard photographique. On s’est intéressé au même sujet : l’art et l’artisanat. Durant nos conversations, il a découvert que je travaillais aussi dans textile et m’a mis en contact avec Thanh Thuc", a expliqué la peintre Catherine Juillerat.

Et de poursuivre : "Ma plus grande création fait 3 m². C’est mon chef-d’œuvre que j’ai réalisé pour une expo prestigieuse avec de grands artistes qui a duré un an au Japon et en République de Corée, avec au total quelque 100.000 visiteurs. J'organise souvent des expositions en groupe. Mais j’ai aussi ouvert des expositions individuelles en France, en Suisse et maintenant au Vietnam. C’est une première pour moi ici, mais ce n’est pas la dernière !".

Passion commune

Ces deux artistes, ces deux femmes, muées par une même passion, sont en harmonie depuis leur première rencontre. Elles partagent tout ensemble : les matières, les couleurs, les techniques et leurs idées artistiques créatives et créatrices.  
 

Les artistes vietnamienne Trân Thanh Thuc (droite) et française Catherine Juillerat prennent la pose pour leur exposition.


"Nous partageons cette passion pour l’art pictural sur tissus et travaillons sans compter pour réunir toutes les couleurs disponibles au Vietnam et en France. Les œuvres de Catherine étonnent les visiteurs de par leur virtuosité et les tissus utilisés. Pour ma part, je cherche des morceaux reflétant les images de la vie quotidienne puis j’utilise de la maroufle pour les coller afin de créer mon œuvre. Les peintures de Catherine sont abstraites. Elles sont porteuses de beaucoup d’idées sur divers thèmes comme la religion, l’environnement, des choses auxquelles elle est particulièrement sensible. Les visiteurs peuvent ainsi, aux travers de nos créations, voir les différences dans le style de deux artistes issues de deux pays", a indiqué Trân Thanh Thuc.

"Ici, je présente un aperçu de mes créations sur une période d’une bonne quinzaine d’années. J’ai choisi des œuvres qui pouvaient rentrer dans ma valise, parce que je les ai transportées dans l’avion. Et elles montrent différentes techniques et matières que j’ai utilisées au cours de mon parcours artistique. Il y a ainsi des choses plus brillantes que j’ai utilisées au début, des couleurs plus vives. À la fin, c’étaient des travaux plus subtils, de broderie plus de couture, et des matières plus variées et texturées", a partagé Catherine Juillerat. 

Après cette première exposition commune, elles continueront de découvrir ensemble d’autres lieux au Vietnam pour diversifier leurs sources d’inspiration. Elles rêvent désormais de présenter, d’ici quelques temps, leurs peintures au public français. 
 

Texte et photos : Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.