02/07/2020 22:47
Les deux portes non documentées de la cité impériale de Huê qui ont été découvertes récemment, pourraient être une issue de sortie pour la dynastie Nguyên, selon les chercheurs.
>>Thua Thiên-Huê accueille plus d'un million de touristes étrangers
>>Exposition de tenues de Cour de la dynastie des Nguyên
>>Jardins royaux, chefs-d’œuvre de la Cité royale de Huê

L'une des portes est bloquée par des briques.
Photo : Dô Truong/VNA/CVN

La cité impériale, patrimoine mondial de l'UNESCO dans la ville de Huê, province de Thua Thiên Huê (au Centre), abritait la dynastie Nguyên (1802-1945), la dernière famille royale du Vietnam. La première porte, située à droite du pont Y de Luong, mesure 80 cm de large et 100 cm de haut. Le plancher de brique sous l'arche du pont s'est révélé intact.

Elle a été découverte à la suite de la démolition de maisons construites sur le site de Thuong Thanh dans le quartier Thuân Lôc de Huê, qui a vu les résidents déménager au début du mois. La deuxième porte, située à gauche du pont Luong Y, se trouve derrière une maison construite il y a des décennies.

Le chercheur Nguyên Xuân Hoa, ancien directeur du Service de la culture et des sports de Thua Thiên Huê, a déclaré que les archives historiques de la dynastie Nguyên ne mentionnaient pas ces deux portes. Dans toute la citadelle impériale, deux épitaphes situées près du pont Khanh Ninh et du pont Kho portent des informations sur la formation de la rivière Ngu Hà à l'est de Thuy Quan, où se trouvent les deux portes. Mais il n'y a aucune information sur les portes elles-mêmes, qui sont assez grandes pour une personne par entrée, a déclaré Nguyên Xuân Hoa.

Nguyên Xuân Hoa a ajouté que dans le passé, Thuy Quan a servi de poste défensif important pour la dynastie Nguyên. Les bateaux voulant entrer dans la citadelle impériale de Huê sur la rivière Ngu Hà devaient passer par Thuy Quan, avec 13 meurtrières où étaient disposés des canons. Peut-être que ces deux petites portes ont servi les gardes de la dynastie Nguyên à Thuy Quan, surveillant les bateaux passant de la rivière Dông Ba à la rivière Ngu Hà. Une autre théorie soutient qu'ils pourraient avoir été une voie d'évasion pour la famille royale, selon Nguyên Xuân Hoa.

Le Dr Trân Dinh Hang, directeur de l'Institut national de la culture et des arts du Vietnam à Huê, a déclaré que les portes récemment découvertes aideraient les chercheurs à en savoir plus sur l'architecture de la citadelle. Les deux portes sont très mystérieuses car il n'y a aucune trace de leur existence. Elles étaient très probablement utilisées comme voie d'évacuation, a expliqué Trân Dinh Hang.

La cité impériale de Huê a été construite sous le roi Gia Long (1802-1820), le premier empereur de la dynastie Nguyên, et restaurée sous le roi Minh Mang (1820-1839), le deuxième empereur Nguyên. La cité impériale de Huê se trouve sur une superficie de 520 ha. Son périmètre fait près de 10 km tandis que ses murs d'enceinte mesurent 6,6 m de haut et 21 m de large. Elle a 10 portes principales orientées dans différentes directions.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Kiên Giang voit une augmentation des arrivées touristiques en juillet La province de Kiên Giang (Sud) a accueilli près d'un million de visiteurs en juillet, soit une augmentation de 75,3% par rapport au mois précédent.