01/03/2019 08:27
Les autorités américaines ont démoli jeudi 28 février des prototypes du mur que Donald Trump avait ordonné de construire à la frontière mexicaines entre les villes de San Diego et Tijuana, afin de laisser la place au nouveau mur souhaité par le président.
>>Donald Trump éloigne la menace d'un nouveau "shutdown" sans renoncer à son mur
>>"Un mur est un mur!": Trump ne veut plus utiliser d'autres mots

Un prototype du mur que Donald Trump veut construire à la frontière mexicaine est détruit, le 27 février à Tijuana. Photo: AFP/VNA/CVN

Munis de machines, des travailleurs du secteur de la construction ont abattu sept pans de mur et n'en ont laissé qu'un seul, fabriqué en métal, qu'ils n'ont pu détruire.

Ces prototypes étaient devenus des emblèmes du fameux mur que Donald Trump a promis d'ériger à la frontière sud des États-Unis dans l'objectif annoncé de freiner l'immigration illégale et le trafic de drogue.

L'administration américaine a expliqué que ces prototypes avaient rempli leur fonction, qui consistait à explorer de nouveaux conceptions et attributs pour le mur frontalier. Elle a ajouté qu'un nouveau mur serait construit à l'emplacement de ces prototypes.

Beaucoup de touristes à Tijuana passaient dans le quartier afin d'observer ces prototypes, que le président Trump était venu voir en mars 2018.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.