15/06/2021 16:39
Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.
>>Pù Luông, un lieu fantastique pour les amoureux de la nature
>>Présentation des particularismes culturels de l’ethnie Muong à Thanh Hoa

À la plage de Sâm Son.

La plage de Sâm Son

Située à 16km du centre-ville de Thanh Hoa, la plage de Sâm Son s'étend sur près de 6km, de l'estuaire de Lach Hoi jusqu’au pied de la montagne de Truong Lê, avec un long banc de sable doré doux et une eau bleu clair.

Aménagée par les Français dès 1906, elle est rapidement devenue un site de villégiature connu dans toute l'Indochine coloniale. Les plages de sable sont plates tandis que l’eau a une concentration modérée en sel. Les vagues peuvent être assez fortes.

La plage de Sâm Son est très fréquentée pendant l’été, de juin à août, mais il est possible d’y venir à partir de début mars  jusqu'à fin d’octobre.

En venant à Sâm Son, les touristes peuvent non seulement nager dans la mer, mais aussi découvrir de nombreuses sites magnifiques telles que l'îlot Trông Mai, le temple Dôc Cuoc, le temple Co Tiên et la pagode Khai Nam.

La citadelle de Lam Kinh

À 50km au nord-ouest de la ville de Thanh Hoa, la citadelle de Lam Kinh est localisée dans le district de Tho Xuân. Ce site est la terre natale du héros national Lê Loi (1385 – 1433, le souverain fondateur de la dynastie des Lê postérieurs) et de plusieurs autres Généraux célèbres (Lê Lai, Lê Thach, etc). C’est Lê Loi qui avait réussi à mettre fin à une occupation chinoise au terme d’une résistance dure et longue de dix ans (1418-1428). 

Après avoir accédé au trône, Lê Loi choisit de s'installer à Dông Kinh (Hanoï), mais il fit construire une seconde capitale dans sa terre natale, précisément à Lam Kinh qui autrefois s'appelait Tây Kinh. Les visiteurs peuvent s'y rendre soit par route soit par bateau via les rivières Ma et Chu.

Le tombeau de Lê Loi se trouve sur une colline au milieu des rangées de statues, mandarins, éléphants, chevaux, tigres, rhinocéros, deux rangées de chevaux, tigres et rhinocéros en pierre. Six rois et deux reines ont été enterrés ici.

Le parc national de Bên En

Fondé en 1992, le Parc national de Bên En est situé à cheval sur le district de Nhu Xuân et celui de Nhu Thanh. La surface totale est de 16,643 hectares, dont 8,544 ha de forêt primitive et renaissante. Bên En possède un système varié de lacs, de grottes, de montagnes et de forêts.

On retrouve 1.389 espèces de plantes, 1.004 espèces animales, 66 espèces des mammifères (29 listés dans le livre rouge de données du Viêtnam tel que le lorisidae, le Nomascus leucogeny, etc.).

Le Parc national de Bên En n’est pas seulement un lieu de préservation de plantes et d’animaux rares, c’est aussi un site d’écotourisme de qualité.

Pu Luông

Des maisons d’hôte au beau écolodge dans le district de Ba Thuoc, province de Thanh Hoa.

À environ 130 km au nord-ouest de la ville de Thanh Hoa (Centre), la Réserve naturelle de Pù Luông est située à cheval sur les districts de Ba Thuoc et Quan Hoa. Créée en 1999 avec une superficie de 17.662 ha, elle possède un paysage montagneux à la fois magnifique et sauvage avec de nombreuses chutes d’eau au milieu de forêts luxuriantes. Il s’agit de la plus grande zone de forêts sur karst du Nord. On trouve trois principaux types de forêt: de plaine, montagnarde et de massifs de bambou.

Pu Luông est une destination idéale pour les amoureux de la nature. La Réserve recense en effet 1.100 espèces de plantes vasculaires, dont quatre présentes dans le Livre Rouge et près de 600 espèces de mammifères, oiseaux et reptiles dont 51 dans les Livres Rouges du Vietnam et du monde.

C’est au mois de juin qu’il est préférable de s’y rendre, au moment de la première récolte de riz. Les rizières, qui s’étendent à perte de vue, affichent alors leurs superbes couleurs jaunes et vertes.

La découverte de la cuisine et de la culture locale est aussi un moment forte d’un séjour à Pu Luông. Il n'y a rien de plus délicieux en effet que des plats préparés par les familles locales à partir d'ingrédients cultivés dans la région.

N’hésitez pas, surtout qu’il existe aujourd’hui un très beau choix d’hébergements, de la maison d’hôte au beau écolodge.

Texte et photos : Nguyên Ngoc - Hoa Mai/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

Cinq Parcs nationaux du Vietnam Le Vietnam n'est pas seulement célèbre pour ses plages classées parmi les plus belles destinations insulaires du monde, son réseau de Parcs nationaux impressionne aussi fortement de nombreux visiteurs.