06/05/2021 16:51
Le 6 mai, des soldats de l’Armée de la chimie du ministère de la Défense ont désinfecté l'Hôpital central des maladies tropicales de Kim Chung, implanté dans le district de Dông Anh, à Hanoï.
>>De nouveaux cas de COVID-19 liés à l'Hôpital national des maladies tropicales
>>Huit nouveaux cas détectés à l'Hôpital central des maladies tropicales de Kim Chung à Hanoï

Désinfection de l'Hôpital central des maladies tropicales de Kim Chung à Hanoï, le 6 mai.
Photo : VNA/CVN

Concrètement, 70 officiers et soldats et 15 véhicules spéciaux ont été mobilisés pour pulvériser plus de 200.000 litres de solution désinfectante.

L'Hôpital central des maladies tropicales de Kim Chung, district de Dông Anh, est devenu un "point chaud" de cette 4e vague de l'épidémie de COVID-19 au Vietnam.

Après la découverte de cas à l’antenne de l’Hôpital national des maladies tropicales à Dông Anh, Hanoï, les autorités compétentes ont demandé à cet établissement de mettre en œuvre strictement les mesures nécessaires pour protéger son personnel médical et ses patients de toute transmission croisée, de se coordonner avec les organes compétents dans le traçage et les enquêtes épidémiologiques. Cet établissement est placé en quarantaine du 5 mai 08h00 jusqu'au 19 mai 08h00.

Pendant la période de quarantaine, l'hôpital n'a accepté le traitement que des nouveaux cas de SARS-CoV-2.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le tourisme de Hanoï s’efforce de surmonter les difficultés L’apparition de la quatrième vague d'infections par le coronavirus a gravement touché le tourisme. Les agences de voyage de Hanoï ont consenti de gros efforts afin de minimiser les dégâts ainsi que de préparer des scénarios de relance.