04/02/2020 10:02
La chancelière allemande Angela Merkel a rencontré lundi 3 février son homologue autrichien en visite, Sebastian Kurz, rencontre lors de laquelle les deux parties ont exprimé leur désaccord sur une mission de sauvetage de réfugiés en Méditerranée.
>>Plus de 1.000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée cette année


L'Allemagne soutiendrait une relance de l'Opération Sophia, l'opération navale dirigée par l'Union européenne qui s'est déroulée jusqu'au retrait des navires l'année dernière, a déclaré Mme Merkel lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Kurz après la rencontre à la chancellerie allemande.

De son côté, le chancelier autrichien a fait part de sa forte opposition à l'idée de Mme Merkel, affirmant que l'Opération Sophia avait simplement conduit les trafiquants d'êtres humains à gagner plus d'argent grâce à leurs activités illégales basées sur la côte libyenne et à davantage de décès de réfugiés.

Le chancelier autrichien est partisan de contrôles stricts de l'immigration et a naguère critiqué la politique de la porte ouverte de l'Allemagne en faveur des réfugiés en 2015. Il a toutefois salué les efforts de l'Allemagne pour favoriser la paix en Libye, et notamment le sommet du mois dernier lors duquel toutes les parties sont convenues de maintenir l'embargo des Nations unies sur les armes dans ce pays déchiré par la guerre.

Mme Merkel a pour sa part indiqué qu'un certain nombre de navires de sauvetage exploités par des organisations non gouvernementales opéraient actuellement dans la région. Une opération de l'Union européenne visant à lutter contre la contrebande d'armes ainsi qu'à sauver les réfugiés serait une amélioration. Malgré toutes les lacunes, a-t-elle déclaré, il devrait y avoir une coopération avec les garde-côtes libyens, qui ont contribué à réduire le nombre de réfugiés atteignant l'Europe par cette route.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Les touristes européens affluent toujours au Vietnam Si l’épidémie de COVID-19 a un impact négatif sur l'industrie du tourisme, le nombre de visiteurs européens au Vietnam reste relativement stable.