05/08/2022 10:09
Le Vietnam est actuellement le 3e plus grand exportateur de riz au niveau mondial, mais il est difficile pour le riz vietnamien d'être présent sur les grands marchés tels que l'Union européenne (UE).
>>Produits aquatiques: le Vietnam cible les restaurants et les hôtels chinois
>>Agriculture: l’intégration internationale aide le pays à élargir ses marchés
>>Belles perspectives pour les exportations nationales de riz d'ici la fin de l’année

Trân Van Công, conseiller de l’agriculture du Vietnam auprès de l'UE.  Photo : VNA/CVN
"L'exportation de riz vietnamien vers le marché européen ces dernières années a connu des résultats encourageants.

Cependant, l'UE n'est pas un grand marché consommateur de riz par rapport à d'autres. Elle ne réserve qu'un quota de 80.000 tonnes pour le Vietnam dans le cadre de l'Accord de libre-échange UE -Vietnam (EVFTA)",
souligne Trân Van Công, conseiller de l’agriculture du Vietnam auprès de l'UE.

Depuis la mise en œuvre de l'EVFTA, les entreprises vietnamiennes ont fait de gros efforts pour exporter du riz vers le marché de l'UE selon le quota accordé. Pour le riz normal, les entreprises ont pleinement utilisé le quota. En particulier, le riz usiné est très peu exporté vers l'UE, sous l'engagement de 20.000 tonnes. Cependant, les entreprises vietnamiennes n'ont fait qu'une très petite part.

Concernant les 30.000 tonnes de riz parfumé exportées, les entreprises ont également fait de leur mieux pour profiter de ce quota. Cependant, selon Trân Van Công, la demande de certificat de riz parfumé n'est pas sur la liste, de sorte que l'application des quotas pour cette catégorie de riz parfumé ces derniers temps n'a pas été comme estime. Par conséquent, la quantité de riz vietnamien entrant sur le marché de l'UE est encore limitée par rapport à d'autres pays.

Mesures pour booster l’exportation du riz

Afin de détenir une position solide pour le riz sur le marché de l'UE, Trân Van Công souligne que les entreprises doivent établir des régions de production rizicole répondant aux critères fixés par le Règlement N°396/2005.

Actuellement, l'Allemagne demeure le plus grand marché européen d'importation de riz vietnamien. Photo : VNA/CVN

Ce dernier est fixé par le Parlement européen et le Conseil concernant les limites maximales applicables aux résidus de pesticides présents dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux d'origine végétale et animale. D'autre part, les entreprises vietnamiennes doivent également se concentrer sur la bonne utilisation du quota de l'UE qui a été accordé au Vietnam avec le taux d'imposition de 0% dans le cadre de l'EVFTA.

D’ailleurs, il est nécessaire pour les exportateurs vietnamiens de se pencher sur l'exploitation de plus de quotas pour le riz parfumé et le riz blanc afin de tirer le meilleur parti du quota accordé par l'UE au Vietnam. Sans oublier d’établir une marque pour le riz vietnamien.

Pour l’heure, le riz vietnamien est exporté vers l'UE principalement par l'intermédiaire d'un certain nombre de partenaires majeurs en Allemagne, en République tchèque, aux Pays-Bas et en France.

Actuellement, l'Allemagne demeure le plus grand marché européen d'importation de riz vietnamien. Au Vietnam, de nombreuses entreprises se sont également concentrées sur le développement de matières premières destinées à l'exportation vers l'Allemagne et l'UE, telles que les groupes Trung An et Tân Long. Ces derniers ont développé des zones de production rizicole spécifique destinées à l’exportation ainsi que l’établissement d’une marque pour le riz vietnamien.

En Allemagne, le riz vietnamien est redistribué vers d'autres pays, utilisé pour la consommation intérieure, distribué aux restaurants asiatiques, à des hypermarchés et aux supermarchés de détail de la communauté asiatique. Ces derniers temps, le riz vietnamien a également commencé à être reconnu et apprécié en termes de qualité du marché européen.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Hô Chi Minh-Ville introduit la culture locale dans ses activités touristiques Ces derniers temps, Hô Chi Minh-Ville a introduit la culture locale dans ses activités touristiques et considère cela comme l'une des stratégies pour promouvoir le tourisme de la ville. De nombreux districts et arrondissements lancent constamment de nouveaux produits pour stimuler le marché du tourisme de la ville.