24/08/2020 18:02
Dans un esprit de primauté du droit, ces derniers temps, le Parti et l’État vietnamiens ont résolument sanctionné les cadres fautifs, rendant le Parti sain et puissant, consolidant la confiance du peuple dans la direction du Parti et gagnant l’appréciation du peuple.
>>AN : l’Accord de libre-échange Vietnam - UE à l’ordre du jour
>>Mausolée du Président Hô Chi Minh - ouvrage de la volonté du Parti et de l’aspiration du peuple

Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam et président de la République, Nguyên Phu Trong, s’exprime lors de la conférence nationale des cadres à Hanoï, le 23 avril. Photo : VNA/CVN

Au cours des 90 ans de construction et de développement, le Parti attache toujours une importance particulière au travail d’édification du du Parti, le considérant cela comme une "tâche clé".

Dans ce travail, la lutte anti-corruption, la sanction des cadres et membres corrompus du Parti revêtent une signification importante, comme l’a indiqué le Président Hô Chi Minh : "Les détournements de fonds, le gaspillage et la bureaucratie sont des ennemis du peuple, de l’armée et du gouvernement".

Sous la direction du Parti, le peuple et l’Armée ont enregistré de grands acquis de signification historique dans l’œuvre de renouveau, d’édification et de défense de la Patrie. La vie de la population s’est nettement améliorée, la place et le prestige du pays sur la scène internationale ont été rehaussés.

Cependant, face aux impacts négatifs du mécanisme de marché, de l’ouverture et de l’intégration internationale du pays, une partie des cadres et des membres du Parti, sont guidés par l’appât du gain, ont montré  des manifestations de dégénérescence idéologique et morale, ont cherché à soustraire des fonds publics en causant de graves conséquences.

Nombre de grandes affaires de corruption ont été jugées. Plus de 100 cadres de haut rang, dont les anciens ministres de l’Information et de la Communication, Nguyên Bac Son et Truong Minh Tuân ont écoppé de sanctions disciplinaires, ont été traduits en justice et ont été condamnés à des peines appropriées.

Au cours des six premiers mois de cette année, les autorités ont récupéré plus de 37.000 milliards de dôngs. Dans le cadre des affaires surveillées par le Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption, des biens d’une valeur totale de plus de 11.700 milliards de dôngs ont été saisis ou récupérés.

Force est de constater que la tolérance zéro est prise dans le travail de contrôle et de surveillance, que la lutte anti-corruption ne s’arrête ni ne s’essoufle. Cela a été salué par l’opinion publique, qui se montre désormais plus confiante vis-à-vis des instances dirigeantes du pays.        

Mais les forces hostiles ont dénaturé la vérité, ont diffusé des allégations fallacieuses de nature à déconcerter la population, à semer la division au sein du Parti et à miner la confiance du peuple dans la direction du Parti.

Elles diffusent, avant chaque Congrès national du Parti, de fausses informations, criant sur les toits que la sanction des cadres corrompus, fautifs est une "lutte interne", un "affrontement des clans politiques", un "lourd échec du travail du personnel dirigé par le Parti communiste".

Derrière ces allégations erronées se cachent un dessin, celui de déconcerter la population, de mettre en cause le rôle directeur du Parti, de saper la solidarité nationale, de provoquer l’instabilité socio-politique et de conduire au renversement du régime.

Elles sont hors de propos et à contre-courant. La détermination politique de l’ensemble du Parti et du peuple vietnamiens dans la lutte anti-corruption et les aspects négatifs pour rendre le Parti sain et puissant répond à l’aspiration du peuple sur le chemin du développement durable et de la prospérité.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.