19/03/2020 16:57
Le ministre de la Défense, Ismail Sabri Yaakob, a estimé que seulement 60% des Malaisiens s’étaient conformés à l'ordre de contrôle des mouvements qui était entré en vigueur le 18 mars.
>>COVID-19 : report d’une série de réunions de l'APEC en Malaisie
>>La Malaisie reporte une réunion de l’APEC en raison la pandémie de COVID-19
>>Multiplication des mesures de prévention en Asie du Sud-Est

La police est chargée de faire respecter l'ordre de contrôle des mouvements qui est entré en vigueur le 18 mars en Malaisie. Photo : FMT/CVN

Si la conformité reste à 60% ou 70%, l’armée devrait être mobilisée, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse tenue jeudi 19 mars, selon le journal Freemalaysiatoday. L’ordre de contrôle des mouvements (OCM) entraîne la fermeture de tous les magasins et commerces non-essentiels et l’annulation des évènements bondés prévus du 18 au 31 mars.

Le Premier ministre Muhyiddin Yassin a appelé les Malaisiens à rester chez eux, avertissant que si la mesure visant à freiner la propagation de l’épidémie de COVID-19 ne réussissait pas, l'OCM pourrait être prolongé.  Parmi environ 16.000 participants à des activités organisées du 27 février au 1er mars à la mosquée de Sri Petaling, à Kuala Lumpur, des centaines de cas d’infection par le virus SARS-CoV-2 ont été confirmés et sont devenus sources de contamination dans la communauté.

Au 19 mars, les autorités malaisiennes ont trouvé 10.650 personnes ayant participé à ces évènements, dont 513 Malaisiens ont été testés positifs au virus. Selon le journal local The Star, la Chine a commencé d’envoyer à la Malaisie des colis d’aide, dont des respirateurs, masques faciaux, kits de dépistage et bouteilles de désinfectant. Les premiers articles ont été transférés à l'hôpital Sungai Buloh, qui reçoit des cas de COVID-19. Au 18 mars, la Malaisie a signalé 790 cas de COVID-19 dont deux décès et 60 guéris.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.