28/11/2018 14:53
Hô Chi Minh-Ville doit faire face à des toilettes publiques qui se dégradent et qui ne peuvent rendre les services attendus à leurs utilisateurs. La ville étudie donc de nouvelles idées proposées par des entreprises dont la société Tiên Phong.
>>Toilettes publiques… un secteur innovant!
>>Toilettes publiques, un problème pressant

Une toilette publique gratuite installée par la société Tiên Phong dans la rue de Hàm Nghi du 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.
Photo: Tu Trung/CVN

Les autorités de Hô Chi Minh-Ville ont demandé au Service des ressources naturelles et de l’environnement de collaborer avec le Service du plan et de l’investissement afin d’examiner le dossier de construction et d’installation de toilettes publiques intelligentes de la compagnie par actions des technologies environnementales Tiên Phong. Ce dossier intéresse les autorités municipales par  sa commodité pour les utilisateurs. 

Nguyên Xuân Sang, président du conseil d’administration de Tiên Phong, annonce que pour évaluer la faisabilité du projet, l’entreprise a installé à titre d’essai quatre ouvrages dans la rue Hàm Nghi du 1er arrondissement. Dans son dossier, outre l’installation dans les lieux les plus fréquentés des visiteurs, la compagnie Tiên Phong a proposé la construction des ces édicules, dans les stations de bus. Pour le moment, l’entreprise a sélectionné neuf stations de bus propices,  dans les 1er, 3e, 9e arrondissements et ceux de Tân Binh et Tân Phu.

Selon les estimations, le coût de fabrication et d’installation d’une cabine, financée par des participations privées se monterait à 380 millions de dôngs.

Des toilettes innovantes

Ce sont des toilettes intelligentes aux normes APTS (ASEAN Public Toilet Standard). Chaque cabine aux parois en inox poli miroir est dotée d’un système de bidet intégré, autrement dit ce sont des WC lavant à la japonaise, écologique et hygiénique. Des équipements associés sont prévus dans la cabine. Par exemple, un écran LED connecté à la caméra de surveillance permettra aux utilisateurs d’observer l'extérieur  (très utile pour surveiller moto ou vélo en dehors).

Plus astucieux encore, un système de signalisation intelligente installée dans la cabine peut être capable de donner l’alerte en cas d'immobilité prolongée de l’utilisateur  (personnes âgées, handicapés ayant un problème,…). En outre, une touche d’alerte est installée à proximité du lavabo. C’est un critère important pour renforcer la sécurité des utilisateurs.

Hô Chi Minh-Ville  accueille chaque année des millions de touristes, mais trouver des toilettes bien propres et que l'on peut utiliser avec aisance, reste encore un long parcours, notamment dans le 1er arrondissement, pourtant le plus fréquenté des visiteurs étrangers. Selon un responsable du Service des ressources naturelles et de l’environnement, la ville compte environ 200 édifices mais pour la plupart d’entre eux, les conditions d’hygiène ne sont pas assurées.

Des projets de construction des toilettes publiques modernes ont été présentés par les entreprises aux responsables municipaux. Outre Tiên Phong, la Société par actions du commerce et de la communication Vinasing a proposé la construction de 1.000 toilettes publiques. Une opération qui nécessite un investissement de 110 milliards de dôngs. Elles seront placées dans les gares, les parcs et au bord des rues des 24 arrondissements et districts de la ville, le tout en accès libre et gratuit, et bien sûr accessible aux personnes handicapées.

Linh Thao/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Hanoï attache une grande importance à l'expansion du marché du tourisme international Le 11 décembre, le chef adjoint du Service du tourisme de Hanoï, Nguyên Anh Dung, a déclaré qu'en 2018, le secteur du tourisme avait affirmé son rôle et sa position en tant que secteur économique majeur ayant une croissance stable. Ce qui contribue efficacement à la restructuration économique de la ville.