23/09/2021 10:00
Hanoï en automne revêt un charme unique. En particulier, l’automne apporte des spécialités qui passionnent les gens.
>>À Hanoï, automne rime avec côm
>>Le côm, saveur spéciale de l’automne de Hanoï

Hanoï en automne revêt un charme unique. Les vagues de chaleur intense de l’été font dorénavant place aux vents frais automnaux. Les arbres prennent lentement des couleurs, puis les rues se couvrent de feuilles dorées. En particulier, l’automne apporte des spécialités qui passionnent les gens.

Cốm ou riz gluant jeune en granules aplatis

"Cốm" - riz gluant jeune en granuels aplatis.
Photo : VNA/CVN

Pour les hanoïens, le cốm est un cadeau spécial de l’automne. On dit que le riz cultivé dans le village de Vòng est merveilleusement aromatisé et parfumé, donc le cốm Vòng est considéré comme le meilleur cốm.

Pour obtenir de bons cốm avec un gout légèrement sucré parfumé, la sélection du riz est un fait minutieux. Les paddys du jeune riz gluant doivent être nourries avec une couleur jaune clair homogène. Quand on presse sur ces paddys, il faut qu’on sente une saveur légère comparable à l’arôme du lait. À la récolte, au mois d’août et de septembre, on rince des paddys puis les laisser sécher avant de les faire torréfier dans un poêle en fonte posé sur le fourneau à bois ou à charbon. Le cốm est torréfié sur le feu doux et il faut bien remuer pour que chaque paddy soit cuit sans être fléchi. Après avoir torréfié, on attend qu’ils soient refroidis et puis, on les pilonne dans un mortier.

Il faut plusieurs reprises pour obtenir de bons cốm qui sont ensuite enveloppés dans deux couches de feuilles de lotus attachées par un fil de paille.

Chả rươi (Hachis frit de néréides)

"Chả rươi" - Hachis frit de néréides.
Photo : VNA/CVN

La saison de capture des néréides dure seulement un mois, environ de la fin du 9e mois lunaire jusqu’au début du 10e mois lunaire.

Les néréides sont excellentes pour la santé. Elles contiennent protéines, lipides, calcium, phosphore, fer, zinc… On peut préparer plusieurs plats de néréides : le hachis frit, le nem, le bouillon aux jeunes pousses de bambou…Le hachis frit de néréides est mou et parfumé. On sent nettement la saveur de l’écorce de mandarine, de la ciboule et de l’aneth. L’extérieur, croquant, s’oppose à l’intérieur, tendre et gras.

Fruits de pancovier mûr

Fruits de pancovier mûr.
Photo : Internet

La saison de pancovier dure de fin août au début d’octobre. Bien différents des jeunes, les fruits mûrs arborent une peau dorée éclatante. On en sert pour faire un encas très simple à préparer par soi-même, connu comme un des plats les plus populaires de Hanoi. Avec une première bouchée croustillante, son goût aigre-doux et un peu piqué doit vous faire arrêter lors de votre balade dans la rue. Les hanoïens disent toujours que le sấu vendu sur la rue Phan Dinh Phùng est le plus délicieux.

Sapotille de Xuân Đỉnh

Sapotille de Xuân Đỉnh.
Photo : Internet

La sapotille de Xuân Đỉnh est délicatement sucrée. Différenciant aux sapotilles d’autres régions, celles de Xuân Đỉnh ne sont pas souples quand elles sont mûres.

Elle est en forme de diamant, et brune. Sa croûte est tellement fine qu’il faut être habile lors de l’épluchage pour éviter de gaspiller la pulpe de sapotille. Ce fruit de Xuân Đỉnh a son propre arôme spécial que vous n’oubliez pas si vous avez l’occasion de la déguster. Les touristes choisissent la sapotille de Xuân Đỉnh comme de petits cadeaux pour leurs proches, leurs amis

Gâteaux de lune

Gâteaux de lune.
Photo : Ngô Hà/CVN

Les gâteaux de lune sont indispensables sur le plateau de la fête de la Mi-automne des Hanoïens. La garniture traditionnelle des gâteaux de lune comprend : du gras, de la saucisse chinoise (lap xuong en vietnamien), de la confiture de courge... Traditionnellement, on prend ces gâteaux avec du thé vert. Il s’agit de l’une des vielles traditions de l’automne au Vietnam.

Ces dernières années, avec le développement, de nouvelles garnitures se multiplient progressivement, avec d’autres ingrédients comme le chocolat, le nid de salangane. Pourtant, la garniture traditionnelle conserve toujours une place importante dans l’esprit des Hanoïens.

Il semble que plus la société se développe, plus on a tendance à rechercher les vieilles traditions pour se souvenir du passé, de son enfance, des fêtes de la Mi-automne passées, des processions de lanternes.
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.