24/03/2021 23:38
Le Partenariat économique régional global (RCEP) apporte des avantages à de nombreuses industries d'exportation clés du Vietnam, en particulier les exportations des textiles et des produits agricoles vers certains marchés tels que le Japon, la République de Corée,... 
>>Le RCEP booste la participation du Vietnam aux chaînes d’approvisionnement
>>CIEM : Améliorer l'autonomie de l'économie pour profiter du RCEP

Le RCEP apporte des avantages à de nombreuses industries d'exportation clés du Vietnam, en particulier les exportations des textiles.
Photo : VNA/CVN

Les règles plus flexibles du Partenariat économique régional global (RCEP) peuvent apporter des avantages pratiques à de nombreux secteurs d'exportation vietnamiens, selon des experts lors de la Conférence sur la présentation du RCEP organisé le 24 mars par le Centre de soutien à l’intégration internationale de Hô Chi Minh-Ville (CIIS) en cordination avec le Comité de gestion des zones franches et des zones industrielles de Hô Chi Minh-Ville (Hepza).

Selon Dào Xuan Duc, chef adjoint de Hepza, dans le contexte des économies mondiales et régionales touchées par l'épidémie de COVID-19 et la montée du protectionnisme, la signature du RCEP le 15 novembre 2020 entre l'ASEAN et le Japon, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, la Chine et la République de Corée est considérée comme un nouveau moteur de croissance du commerce international.

Avec des engagements visant à ouvrir les marchés des marchandises, des services et des investissements, à simplifier les procédures douanières et à établir des règles d'origine, le RCEP devrait créer la plus grande zone commerciale au monde, en favorisant le développement de chaînes de valeur régionales et mondiales.

Trân Ngoc Binh, chef de la Division de la gestion des importations et des exportations de Hô Chi Minh-Ville relevant du Département d'import-export (ministère de l'Industrie et du Commerce), le RCEP apporte des avantages à de nombreuses industries d'exportation clés du Vietnam, en particulier les exportations des textiles et des produits agricoles vers certains marchés tels que le Japon, la République de Corée... grâce à l'assouplissement des règles d'origine.

Selon l'analyse de Nguyên Anh Duong, chef du Département de la recherche général relevant de l'Institut central de gestion économique (CIEM), la zone économique créée par l'accord RCEP est un marché dynamique avec une classe moyenne croissante. On estime qu'au cours des trois prochaines années, la région comptera environ 150 millions de personnes à revenu moyen élevé, qui devraient former de nouvelles tendances de consommation, en mettant l'accent sur les appareils technologiques intelligents et les produits de haute qualité.

Les entreprises vietnamiennes doivent élaborer des plans pour améliorer leur capacité d'exportation, répondre aux normes techniques et mettre régulièrement à jour les tendances en matière de mesures non tarifaires afin de tirer le meilleur parti des incitations qu'apportent les accords de libre-échange, ont recommandé les experts.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.