02/11/2014 09:53
Lorsque les élèves subissent au quotidien la pression des examens, les soucis propres à leur âge ou encore divers troubles, ils devraient recevoir des conseils et partager avec quelqu’un leurs angoisses afin de les atténuer.

>>Les enfants autistes privés d’école ?

 
Tous les élèves devraient bénéficier de conseils psychologiques.
Photo : Quang Châu/CVN


Ainsi, à Hô Chi Minh-Ville, de nombreux établissements du secondaire mettent en place des espaces de consultation psychologique. C’est déjà le cas dans les écoles Nguyên Thuong Hiên, Nguyên Du, Marie Curie ou encore Truong Vinh Ky.

Ces salles de psychologie scolaire (SPS) n’ont été ouvertes que ces dernières années et elles ont déjà prouvé leur pertinence. Les élèves ont accepté d’y aller afin d’échanger et de partager sur leurs difficultés intra et extrascolaires avec des psychologues.

Le psychologue scolaire, confident des élèves


Un psychologue d’un collège du 3e arrondissement a indiqué qu’à côté des consultations par e-mail, téléphone, la SPS conseillait chaque jour directement cinq élèves. Grâce à ce dispositif, de nombreux élèves ont surmonté leurs problèmes personnels, parfois graves. C’est le cas d’une lycéenne aux idées suicidaires causées par des problèmes familiaux récurrents.

Après observation et analyse de ses problèmes, les psychologues scolaires ont donné à la jeune fille des conseils adaptés à sa situation afin qu’elle puisse résoudre les conflits familiaux... Avec ces soutiens actifs, elle a réussi à maîtriser ses tendances suicidaires. De plus, les liens familiaux se sont resserrés.

C’est aussi le cas d’une autre élève qui voulait quitter le lycée en état de stress maximum à cause du divorce de ses parents. Il faut dire que du jour au lendemain, sa mère s’était retrouvée au chômage et les économies de la famille étaient mises à mal. Après un entretien, les psychologues scolaires lui ont proposé des solutions. Actuellement, elle peut aider sa famille grâce à de la vente en ligne et sa mère a retrouvé un travail… Tout cela a eu des conséquences positives sur ses résultats scolaires.

Nguyên Xuân Giap, proviseur adjoint du lycée Truong Vinh Ky, a indiqué que l’effectif total de son établissement avoisinait les 3.000 élèves. Il n’est donc pas rare de rencontrer des élèves à problèmes, notamment chez les garçons. Grâce à la mise en œuvre d’une SPS, l’établissement secondaire a su limiter les violences à l’école. Les consultations se multiplient : 500 élèves, dont 390 cas sur le site de réseautage social et 150 cas par téléphone rien qu’en 2013 – 2014.

Dans une salle de psychologie à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Net/CVN


Bien que les établissements scolaires tendent à généraliser les consultations psychologiques, ces dernières ne peuvent encore traiter tous les cas et ce n’est pas la totalité des élèves qui en bénéficient.

Pour professionnaliser le conseil psychologique, chaque établissement devrait élaborer un plan approprié à chaque cycle basé sur le programme standardisé du ministère de l’Éducation et de la Formation ou du Service municipal.

Enrichir la palette de consultations

Ainsi, le Service de l’éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville a publié des règlements provisoires sur l’organisation et l’exécution des activités de conseil psychologique en août 2012.

Bùi Thi Kiêu, enseignante-psychologue et spécialiste de l’orientation scolaire au lycée Marie Curie, a expliqué que selon les recommandations du Service, les enseignants doivent élaborer un plan annuel sur l’organisation de séances de conseil psychologique selon diverses thématiques. Problème, le Service municipal n’a pas proposé de thèmes convenables pour ces séances. En outre, le conseil psychologique doit se baser sur des statistiques et des enquêtes sociales au profit de l’édification d’un plan. Pourtant, le processus est à l’arrêt.

Afin de professionnaliser les activités de conseil psychologique dans les établissements scolaires, il faut d’abord élaborer un programme général pour tous. Ce dernier se composera de manuels pédagogiques et de références. Des missions devront être mises en œuvre et il faudra aussi des séances périodiques de conseil psychologique selon les thèmes généraux proposés par ledit service. En outre, il convient d’établir des dossiers pour chaque étudiant comprenant situation familiale, antécédents médicaux, désirs, ambitions… pour mieux dépister et suivre les élèves en difficulté.

Quang Châu/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.