05/09/2018 23:48
Le programme "Itinéraire rouge" est une initiative qui permet de sensibiliser la population à l’importance du don du sang. Parmi les milliers de donneurs, beaucoup sont des étrangers vivant au Vietnam.

>>Don de sang en l’honneur de la Journée internationale Nelson Mandela
>>Lancement de la campagne Itinéraire Rouge 2017

 

Le directeur adjoint responsable des ressources humaines de la Compagnie par actions d’élevage CP du Vietnam, Chinoros Benjachavakul, donne son sang.
Photo: GDTD/CVN


Installé au Vietnam depuis 2005, le directeur général adjoint chargé des ressources humaines de la Compagnie par actions d’élevage CP Vietnam, Chinoros Benjachavakul, a participé près de 45 fois au programme de don de sang au Vietnam. Un chiffre record qui lui a valu le titre de "donneur d’honneur" en 2017.

Selon lui, "chaque goutte de sang donnée équivaut à une vie sauvée. Cela apporte de la joie aux familles qui en ont besoin et aide la société à se développer davantage. Dans ce beau pays, il convient de sensibiliser et de promouvoir au maximum le don de sang".

Kiran Babu Kosaraju, qui travaille dans le secteur de la banque depuis quatre ans,  a aussi donné son sang plus d’une fois. "Je suis prêt à donner chaque fois que j’en ai l’occasion", a-t-il partagé.

«Un programme intéressant et significatif»

Ces deux expatriés ne sont pas des cas isolés. L’Italien Anatole Zonta vit au Vietnam depuis des années et  enseigne dans une université depuis deux ans. Cet été, c’était la première fois qu’il participait à "Itinéraire rouge". "Mes étudiants m’en ont parlé. Je trouve que c’est un programme intéressant et significatif. Je suis toujours prêt à y participer et je donne mon sang avec plaisir", a-t-il déclaré.

Mark Gillin, un Américain, est aussi l’un des ressortissants étrangers inscrits au programme de don de sang. À chaque fois qu’il y participe, il vient très tôt pour l’examen de santé.

"Itinéraire rouge 2018", présidé par le Comité de pilotage des campagnes de don de sang en partenariat avec l’Institut central d’hématologie et de transfusion sanguine, a eu lieu cet été dans 26 villes et provinces vietnamiennes.

Cette campagne vise à stimuler le don de sang et  informer la population sur la thalassémie, une forme de maladie génétique touchant la structure de l’hémoglobine des globules rouges et entraînant des anémies. Chaque année, plus de 2.000 nourrissons naissent avec cette pathologie.

En particulier, la fête du don de sang intitulé "Goutte rose de la ville portant le nom du Président Hô Chi Minh", dans le cadre d’"Itinéraire rouge 2018", a attiré des centaines de volontaires, dont des étrangers, et a permis de recueillir près de 1.500 unités de sang.

 

Thu Huong/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.