31/01/2020 16:36
Un certain nombre de Vietnamiens en Russie ont investi dans l’exploitation de petites fermes pour cultiver des fruits et des légumes afin de répondre à la demande de la communauté vietnamienne. Mais certains d'entre eux ont eu l’audace d’investir dans de grandes exploitations agricoles, non seulement pour répondre aux besoins des compatriotes vietnamiens, mais aussi pour apporter leurs produits aux chaînes de supermarchés afin de fournir aux consommateurs russes.
>>La communauté vietnamienne en Russie célèbre le Nouvel An lunaire 2020

Récolte de choux dans la ferme de Duong Hai An, en Russie.
Photo : NDEL/CVN

Nous avons visité la ferme de Duong Hai An, président de l'Association des Vietnamiens de la ville de Volgograd, en Russie. La zone de culture des légumes regorgeait de concombres frais, de courges, de haricots, de chou et de gloire matinale.

Duong Hai An a confié : "J'ai vu que la terre de la Russie était fertile et vaste et que le secteur agricole était soutenu par le gouvernement russe, j'ai donc décidé de participer à la production agricole. L'investissement dans l'agriculture a également prouvé qu'en plus des activités commerciales, les Vietnamiens étaient également impliqués dans la production de produits de base, contribuant à l'économie locale et gagnant plus de sympathie de la part du gouvernement".

Selon lui, la demande de fruits et légumes en Russie est très importante. Le gouvernement russe encourage également l'investissement dans l'agriculture avec un certain nombre d'incitations concernant l'impôt foncier, les remboursements pour investir dans de grands projets et une compensation annuelle pour les pertes dues au coût des semences.

La société de Duong Hai An, Volga-Viet, a acheté plus de 200 ha de terres pour créer une ferme située à environ deux heures de route du centre-ville. En plus de la zone agricole extérieure, Duong Hai An a également fait construire des maisons agricoles recouvertes de nylon pour prolonger le temps de plantation après l'hiver. Toutes les zones agricoles sont équipées de systèmes d'irrigation modernes.

La ferme possède également une zone d'élevage avec des centaines de moutons et de chèvres pour fournir de la viande aux supermarchés. Pendant ce temps, la zone d'élevage de porcs, avec des dizaines de porcs, répond principalement aux besoins des Vietnamiens. La grange est pleine de citrouilles et de barils de tomates fraîchement récoltées.

La ferme d'An compte actuellement environ 30 travailleurs, dont des Vietnamiens et des travailleurs d'Asie centrale. Tous les travaux agricoles, y compris le semis, le travail du sol, l'irrigation et la récolte, se font par de nombreuses machines modernes.

An a également fait construire des dortoirs et des salles à manger pour répondre aux besoins de ses travailleurs. Il a fait savoir que des contrats ont été signés pour fournir des produits de sa ferme à quatre grandes chaînes de supermarchés à Volgograd et dans les environs. L'entreprise a acquis une réputation pour la qualité de ses produits, a noté An.

Un champs de blé 

Trân Ngoc Tuân, président de l'Association des Vietnamiens d'Oufa, a également investi dans l'agriculture comme An, mais il se concentre sur la plantation de blé et l'élevage de bétail. Oufa est la capitale de la République du Bachkortostan, l'une des régions économiques les plus développées de Russie, tant dans l'agriculture que dans l'industrie. Tuan nous a conduits pour visiter sa ferme à Blagovarskiy, à plus de 100 km d'Oufa.

Il nous a parlé des difficultés de participer à la production agricole, ainsi que de ses réalisations et de ses projets futurs. Bien qu'il ait réussi à construire un centre commercial et une usine de plastique, le "sang d'un agriculteur" l'a poussé à investir dans la production agricole, un domaine confronté à de nombreuses difficultés. Il y a quatre ans, avec le soutien des autorités locales, Tuân a décidé d'investir dans la création d'une ferme d'une superficie de plus de 700 ha de blé, et de produire des aliments pour le bétail et d'élever des vaches, des chevaux et des chèvres.

En visite dans la ferme de Tuân, nous avons été témoins d'immenses champs de blé. Des centaines d'hectares de blé avec des épis granuleux prêts pour la récolte. Dans la prairie suivante, des centaines de vaches et de chevaux paissaient tranquillement. La ferme élève également d'autres types de bétail et de volaille tels que des moutons, des porcs et des poulets. Dans la zone de culture de légumes, Tuân a fait construire des serres avec un système de chauffage pour permettre la culture pendant l'hiver.

Duong Hai An et Trân Ngoc Tuân ont exprimé leur volonté de partager leurs expériences et de servir de pont pour les entreprises au Vietnam ainsi qu'en Russie pour investir dans l'agriculture. Bien que les investissements importants dans la production agricole comme ceux d'An et de Tuân soient très rares, ils ouvrent une nouvelle direction commerciale à la communauté vietnamienne en Russie. De plus, ces projets agricoles contribuent également à créer une bonne image des Vietnamiens aux yeux de la population locale et du gouvernement, renforçant ainsi la position de la communauté vietnamienne en Russie.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.