06/11/2021 12:00
Avec sa simplicité, ses subtilités et ses saveurs si particulières, la gastronomie vietnamienne est appréciée un peu partout dans le monde. Voici les plats les plus connus dans les trois régions du Vietnam.
>>Cinq records culinaires du Vietnam reconnus par World Records Association et WorldKings
>>Goûter la cuisine vietnamienne

Des mets du Nord 

Bún cha

Le  "bún cha" (hachis de porc grillé aux vermicelles).
Photo : CTV/CVN

Chaque jour à partir de 11h00 du matin, sur les trottoirs et les artères de nombreuses villes et bourgs du Nord, on grille du hachis de porc au charbon de bois pour faire le bún cha (hachis de porc grillé aux vermicelles). Ils sont servis avec des vermicelles de riz, des herbes, et une saumure de poisson de différentes saveurs (salé, âcre, piquant, sucré). Ce plat de la rue, qu’on prend traditionnellement pour le déjeuner, est très apprécié car il est très parfumé, frais et suave.

Pho 

S’il fallait choisir un plat popu-laire représentant le Vietnam, ce serait sans aucun doute le pho (soupe de nouilles à la viande de bœuf ou de poulet). Les grands restaurants de pho préparent le bouillon de base la veille au soir. Ce dernier est constitué d’une très grande casserole d’os de bœuf et de porc, longuement mitonnés dans l’eau. Ensuite, on y ajoute des condiments comme : nuoc mam (saumure de poisson), gingembre, et oignons. On poursuit ensuite la cuisson pendant cinq heures environ avant de verser ce bouillon dans les bols de pho qui contiennent déjà les nouilles de riz cuites, le bœuf émincé, l’oignon émincé, la ciboule et les feuilles de coriandre. Le pho est servi du matin au soir un peu partout dans le pays. Le bœuf peut aussi être remplacé par du poulet. 

Bánh cuôn

Relativement léger, le bánh cuôn (ravioli allongé) est consommé pour le petit déjeuner ou avant l’heure du dîner. C’est une galette de riz très fine enveloppant une farce de porc haché, des échalotes et des champignons hachés. Le ravioli est coupé en petits morceaux et servi avec du nuoc mam.

Cha cá

Recette estampillée du restaurant Cha cá La Vong de Hanoï, le poisson grillé est aujourd’hui tellement réputé qu’il est proposé dans de nombreux restaurants. La rue où se trouve le restaurant Cha cá La Vong a même changé de nom (passant de Hàng Son à Cha Cá). Pour préparer ce plat, on marine de la chair de poisson avec du curcuma, de la salaison de crevettes et du riz cuit fermenté. Ensuite, on met à griller ces morceaux de poisson auxquels on ajoute des morceaux de feuilles de ciboule, et d’aneth avec de l’huile sur un feu fort. Pour ce faire, on place une petite gazinière sur la table avec dessus un poêlon, de sorte que le poisson soit grillé sur place et reste chaud. On déguste les morceaux avec des vermicelles, des cacahuètes torréfiées, de la salaison de crevettes au jus de citron. Un plat idéal pour les repas d’hiver entre amis.

Nem cuôn

Les rouleaux de printemps, légers et raffinés, constituent un choix sûr et connu de tous dans l’art culinaire vietnamien. Placer sur le bord de la galette de riz les ingrédients comme salade, lamelles de viande de porc ou crevettes décortiquées, coriandre. Replier la galette en comprimant les ingrédients de sorte de former un tube. On déguste les rouleaux de printemps avec du nuoc mam. Ce plat est un apéritif que l’on trouve aisément sur la carte de n’importe quel restaurant vietnamien.

Des mets du Centre

Le "mi Quang" de Quang Nam (Centre).
Photo : CTV/CVN

Cao lâu

Selon la légende, la nouille de cao lâu (nouilles d’origine de Hôi An) qui est épaisse, souple tout en étant sèche, a été faite grâce à l’eau du puit Ba Bê, dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam. Mythe ou réalité, une chose est sûre, c’est qu’on ne la trouve qu’à Hôi An. La nouille de cao lâu est habituellement accompagnée de tranches de viande rôtie, de crevettes, de feuilles de menthe, de pousses de haricots et d’épices. Le tout est mélangé avec un bouillon. Le cao lâu est un plat à découvrir absolument.

Bún bò Huê

Le bún bò Huê (vermicelle au bœuf sauté de Huê) est originaire de l’ancienne capitale impériale de Huê. Pour savourer pleinement ce plat, il faut utiliser à la fois la cuillère et les baguettes. Dans le bol rempli de bouillon, baignent vermicelles, morceaux de pied de porc, cubes de bœuf, brins de ciboule coupés en petits morceaux et pousses de soja. La saveur de ce plat provient du bouillon d’os de bœuf, de la citronnelle et du piment séché.

Mi Quang

Ni potage, ni bouillon, ce plat ressemble à la soupe de certains pays et pourrait être défini comme une salade agrémentée de potage. Les nouilles de Quang sont originaires de la province de Quang Nam et de la ville de Dà Nang. C’est un des plats les plus populaires dans la région, qui crée une harmonie parfaite sur le plan gustatif entre nouilles jaunes, lamelles de viande de porc et de poulet, crevettes sautées, cacahuètes torréfiées, piment, herbes odoriférantes, et morceaux de galette soufflée. Le tout est servi avec un peu de bouillon pour ramollir un peu les nouilles.

Un mets du Sud 

Canh chua

Le potage aigre-doux au poisson du Sud rappelle la soupe tom yum de la Thaïlande ou du Cambodge. Il est préparé avec du poisson du Mékong. Cette recette comprend, entre autres, ananas, tomates, pousses de haricots, tamarin. On décore le bol de potage avec des brins de ciboule finement coupés, de la coriandre fraîche... Et on déguste le tout avec du riz ou du vermicelle.                             
 
CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Expérience de voyage en ligne, une nouvelle orientation pour le tourisme de Hà Giang Face aux impacts négatifs de l'épidémie de COVID-19, la province septentrionale de Hà Giang profite des plateformes numériques pour promouvoir son secteur touristique.