03/04/2020 20:33
Des pays d’Asie du Sud-Est, pénalisés par les conséquences économiques de l’épidémie du nouveau coronavirus, ont multiplié les mesures visant à remédier aux vulnérabilités macroéconomiques, améliorer la qualité des dépenses publiques et garantir le bien-être social.
>>Coronavirus : le couvre-feu instauré en Thaïlande
>>Thai Airways International suspendra ses vols pendant deux mois

Des agents de Bangkok aspergent du désinfectant dans une rue pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus. Photo : Reuters/VNA/CVN

La Thaïlande s’apprête à engager un nouveau plan d’aide économique de plus de 500 milliards de bahts (15,15 milliards d'USD pour atténuer l’impact de cette crise sanitaire sans précédent, a déclaré le ministre des Finances, Uttama Savanayana.

Il s’agit du troisième plan lancé depuis le début de cette année après le premier
De 400 milliards de bahts et le second de 117 milliards.

"Nous ne pouvons pas encore dire quel sera le montant exact car nous sommes en train d’y travailler. Mais il devrait être plus important que les deux précédents combinés", a-t-il déclaré, ajoutant que les agences concernées s’attachaient à agir vite.

La Thaïlande, la deuxième économie d’Asie du Sud-Est, a été durement touchée par l’épidémie du nouveau coronavirus en raison de sa forte dépendance des exportations et du tourisme.

Uttama Savanayana a également indiqué que la Thaïlande n’avait pas l’intention d’emprunter au Fonds monétaire international (FMI) car sa situation budgétaire reste solide et elle dispose d’autres options de financement, dont le budget annuel.

Le ministère thaïlandais de la Santé a signalé vendredi 3 avril 103 nouveaux cas d’infection et deux décès, portant le total à 1.978 personnes infectées et 19 morts depuis le début de l’épidémie. Au Laos, le gouvernement a pris jeudi 2 avril une série de mesures urgentes visant à surmonter les difficultés de production et garantir le bien être social.

Les mesures comprennent notamment de l’exonération de l’impôt sur les revenus inférieurs à 5 millions de kips (553 USD) d’avril à juin ; de celle de l’impôt sur les petites entreprises gagant un revenu de 50 millions de kips (5,534 USD) à 400 millions de kips (44.277 USD).

Le taux d’intérêt appliqué par la banque centrale passera de 4% à 3%, tandis que le taux de dépôt obligatoire du kip et des devises étrangères sera ajusté pour aider à injecter des liquidités dans l’économie.

Le gouvernement lao va ajuster ses objectifs de croissance économique pour tenir compte de la situation actuelle, maintenir des taux de change stables et la confiance des investisseurs étrangers en s’assurant que les conditions leur conviennent.

Par ailleurs, le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé jeudi 2 avril une première série d’opérations de soutien d’urgence en faveur des pays en développement, en activant un mécanisme d’aide accélérée dédié face à la menace du nouveau coronavirus

Au Cambodge, un crédit de 20 millions d'USD de l’Association internationale de développement (IDA) contribuera ainsi à la création de laboratoires et de centres de quarantaine et de traitement dans 25 hôpitaux provinciaux de recours, par ailleurs équipés en fournitures médicales essentielles et en tests. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).