01/02/2020 22:46
Le vice-Premier ministre thaïlandais Prawit Wongsuwon a déclaré le 31 janvier qu’un avion affrété serait envoyé samedi 1er février pour rapatrier les Thaïlandais bloqués à Wuhan où est apparu la maladie respiratoire aiguë grave provoquée par une nouvelle souche du coronavirus.
>>Le Vietnam déclare l’épidémie du nouveau coronavirus
>>Le ministère de la Santé déclare l’épidémie du nouveau coronavirus à Khanh Hoà

Face au coronavirus, beaucoup d'écoles au Vietnam ont été désinfectées. Photo : VNA/CVN

Vendredi 31 janvier, la Thaïlande recensait 19 cas de contamination, dont un chauffeur de taxi qui n'a pas voyagé en Chine.

Le même jour, Singapour a décidé d'interdire l'entrée des touristes étrangers ayant voyagé en Chine lors de ces deux dernières semaines et de suspendre la délivrance des visas aux ressortissants chinois pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus.

Singapour a annoncé trois nouveaux cas de contamination le 31 janvier, portant le total à 16. Ces trois nouveaux cas concernent deux ressortissants chinois et une Singapourienne évacuée de Wuhan dans la province chinoise du Hubei le 30 janvier.

De son côté, le Myanmar a renvoyé un avion en Chine avec la plupart des passagers à bord, après qu'un homme soupçonné de contracter le coronavirus a été transporté à l'hôpital.

Aucun cas de contamination au coronavirus qui a tué 259 personnes en Chine n'a été signalé jusqu'à présent au Myanmar, mais les craintes grandissent dans la nation de l'Asie du Sud-Est qui partage une frontière avec son puissant voisin.

Un total de 79 personnes étaient à bord du vol de China Southern Airline au départ de Guangzhou, dont deux Américains, deux Français, deux Myanmar, un Colombien et 72 Chinois, selon des responsables de l'aéroport.

En Indonésie, des responsables ont déclaré samedi 1er février que près de 250 de ses ressortissants évacués de la province chinoise du Hubei, le centre de l'épidémie, seront mis en quarantaine dans une base militaire des îles Natuna.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a déclaré que tous les évacués, ainsi que cinq fonctionnaires organisant leur retour sur le vol Batik Air, étaient en bonne santé et que des contrôles médicaux supplémentaires seraient effectués à bord de l'avion et à leur arrivée en Indonésie.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Khanh Hoà reste une destination conviviale et attrayante L’infection respiratoire aiguë causée par une nouvelle souche de virus Corona (épidémie de COVID-19) a affecté le tourisme du Vietnam en général et de Khanh Hoà en particulier.