05/03/2020 22:27
Face à la propagation de l’épidémie de COVID-19, certains pays d'Asie du Sud-Est ont lancé des programmes visant à aider les habitants et l'économie à surmonter les difficultés actuelles.
>>Réduire les impacts du COVID-19 sur la croissance
>>Les mesures anti-COVID-19 du Vietnam saluées à l’international
>>COVID-19 : discussion des mesures pour faire face à l’épidémie dans le contexte actuel

Des habitants de Bangkok, le 5 mars. 
Photo : AFP/VNA/CVN 

Le ministère thaïlandais des Finances a annoncé un paquet d’assistance d’urgence d’une valeur de 100 milliards de bahts (3,17 milliards de dollars) en vue d’aider les personnes à bas revenus et les personnes pauvres à surmonter les difficultés causées par l’épidémie de COVID-19.

Ce paquet couvrira tous les secteurs. Le montant de la subvention par habitant est estimé entre 1.000 et 2.000 bahts (32-64 dollars).

Les bénéficiaires sont les personnes à faible revenu, les agriculteurs et les travailleurs indépendants qui ont un revenu de base supérieur à 100.000 bahts par an, a déclaré Uttama Savanayana, ministre thaïlandais des Finances.

Il a déclaré que le plan d’assistance devait être "assez grand" pour aider le pays à lutter contre l'épidémie mondiale de COVID-19, et reposer sur quatre principes. Concrètement, il faut couvrir tous les groupes de personnes ; atteindre l’objectif ; être approprié à la situation actuelle et à court terme.

Le paquet d’assistance doit être mis en place immédiatement et durera  trois ou quatre mois, a-t-il affirmé.

Des prêts à taux préférentiels seront accordés aux petites et moyennes entreprises (PME) par les banques d'État et une partie des intérêts sera payée par le ministère des Finances, a-t-il noté.

Selon le ministre Uttama Savanayana, les banques commerciales mettront également en œuvre des mesures supplémentaires permettant aux habitants d'accéder davantage aux prêts alors que la Banque de Thaïlande (BoT) avait assoupli la réglementation sur les prêts.

Une fois approuvé par la réunion des ministres chargés de l'économie prévue le 6 mars, le paquet d’assistance d’urgence sera soumis au cabinet pour approbation. 

En même temps, en Indonésie, le gouvernement travaille à finaliser huit mesures dans le deuxième plan de relance économique visant à assouplir les règles de l’import-export dans le contexte où les chaînes d'approvisionnement continuent d'être perturbées par la propagation du COVID-19.

Le ministre de la Coordination économique, Airlangga Hartarto, a déclaré mercredi que ce plan de relance serait plus important que le premier d’un montant de 10,3 billions de roupies (725 millions de dollars).

Les règles commerciales seront assouplies pour favoriser les exportations. Le gouvernement indonésien réduira l'impôt sur le revenu et les impôts d'importation pour stimuler la production, a-t-il ajouté.

Le même jour, le président Joko Widodo a appelé les officiels gouvernementaux à simplifier les procédures d'importation car l'approvisionnement de la Chine était interrompu. Sinon, les prix vont monter en flèche, ce qui entraînera l'inflation élevée, a-t-il dit.

Face à la propagation de l’épidémie de COVID-19, l’Agence gouvernementale de technologie (GovTech) de Singapour a fabriqué un nouveau système automatique de mesure de température sans contact.

Développé et fabriqué par GovTech, le scanner de température utilise les outils disponibles sur le marché, tels qu'un thermomètre infrarouge, une caméra de détection de mouvement et un ordinateur à carte unique baptisé Raspberry Pi. Aucun contact ou intervention humaine n'est nécessaire lorsqu'il fonctionne. Le coût de ce scanner est estimé à moins de 1.000 dollars singapouriens.

Ce système a été déployé dans plus de 30 bâtiments publics et centres communautaires à Singapour. GovTech continuera de fabriquer ce système et le fournira largement dans les temps à venir pour faire face à la propagation de l’épidémie.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).