12/05/2020 22:33
Les Singapouriens ont pu retourner aux salons de coiffure ou aux boulangeries le 12 mai, jour où le gouvernement a assoupli les restrictions, trois semaines avant la fin du blocus partiel.
>>COVID-19 : le Cambodge appelle le public à suspendre la tenue des cérémonies
>>L'Indonésie précise ses priorités pour faire face à la pandémie de COVID-19

Prélèvement d' échantillons sur des travailleurs étrangers à Singapour pour les tests du COVID-19.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les autorités singapouriennes ont recommandé aux habitants de ne pas affluer dans la rue, sans raison nécessaire. Selon le ministère singapourien de la Santé, le pays a enregistré 884 nouveaux cas de contamination le 12 mai, portant le nombre total à 24.671 dont 21 décès.

La grande majorité des cas sont des titulaires de permis de travail résidant dans des dortoirs de travailleurs étrangers.

Le même jour, le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré assouplir les mesures restrictives à partir du 16 mai. Certaines entreprises seront autorisées à fonctionner à 50% de leurs capacités.

Selon lui, l'assouplissement des restrictions ne signifie pas que l'épidémie de COVID-19 a été maîtrisée.

Les Philippines ont confirmé 11.086 cas depuis le début de l'épidémie, dont 726 décès.

Au Laos, le ministère de la Santé a annoncé lors d’une conférence de presse tenue mardi, 12 mai, que le pays n'avait détecté aucun nouveaux cas de COVID-19 pendant 30 jours consécutifs. À ce jour, le Laos a signalé 19 cas, dont 14 guéris.

Le Département de la gestion de l'immigration du ministère laotien de la Sécurité a également annoncé qu'il continuerait la mise en œuvre de la note officielle N°703/CXNC promulguée le 30 mars 2020 sur le renforcement de la gestion de l’entrée et de la sortie du pays.

Plus précisément, les experts, techniciens, employés travaillant dans des projets de construction de chemins de fer, d’autoroutes et autres projets importants, peuvent entrer ou sortir du Laos avec l’autorisation du Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 et du ministère laotien des Affaires étrangères. Ces personnes doivent également suivre les instructions du secteur de la santé et les réglementations concernées.

En outre, les autorités laotiennes sont appelées à ne pas imposer d'amende aux  étrangers ayant dépassé la durée de séjour dans le pays.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.