08/07/2020 13:12
Trois organisations non gouvernementales (ONG) étrangères réalisent des projets à Quang Binh pour aider cette province au Centre, fortement polluée par des munitions non explosées (UXO), à détecter et éliminer d'ici 2022 les armes à sous-munitions et autres engins explosifs laissés par la guerre. Les projets ont été présentés lors d'un colloque tenu mardi 7 juillet dans cette province.
>>Une bombe datant de la guerre remontée dans le fleuve Rouge à Hanoï
>>Soutien de la subsistance pour les victimes des bombes et des mines au Vietnam

Des munitions non explosées. Photo : VNA/CVN

Dans le cadre des accords de coopération avec le Comité populaire provincial, l'organisation norvégienne NPA (Norwegian People's Aid) mettra en œuvre un projet d'enquête sur les armes à sous-munitions et un autre sur la création et l'assistance d'une unité de base de données et la coordination du règlement des conséquences des UXO à Quang Binh.

Pendant ce temps, Peace Trees Vietnam, une ONG américaine, mènera un projet sur la recherche et l'élimination des UXO, et le groupe consultatif sur les mines (Mines Advisory Group - MAG) poursuivra son projet de détection et d'élimination  des UXO dans la province.

Les activités seront financées à hauteur de 5,5 millions d'USD par le Département d'État des États-Unis entre 2020 et 2022. En outre, le financement de l'ambassade du Japon pour le projet Mines Advisory Group durera jusqu'en mars 2021, et l’augmentation du financement de ce projet dans les années suivantes sera considérée.

Outre l’élimination des UXO, ces projets aideront la province à mettre en place, à développer et à gérer un système de gestion de base de données et un système de coordination des actions contre les mines, contribuant ainsi à la collecte, au règlement, au stockage et à l'analyse des données pour prendre des décisions concernant le déminage aux niveaux provincial et national.

De plus, les autorités locales et les communautés seront mises à jour avec des informations relatives aux UXO en temps opportun, et la sensibilisation du public aux risques  devrait être améliorée grâce aux projets.

Jusqu'à 82% de la superficie totale de Quang Tri est contaminée par des UXO, qui ont fait plus de 3.430 morts et 5.100 blessés depuis la fin de la guerre.

Ces 25 dernières années, divers programmes et projets ont accordé à Quang Tri une aide totale d’environ 80 millions d'USD pour détecter et éliminer les UXO, dont près de 40 millions d'USD financés par l’administration américaine via des ONG.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.