26/11/2020 09:30
Les expériences culinaires de rue ont toujours été une partie importante de la culture vietnamienne. Les grandes chaînes alimentaires se tournent d’ailleurs vers les kiosques et les camionnettes de rue pour expérimenter la vente de plats à emporter sans avoir à se soucier de l'embauche de personnel et d'espace. Il s'agit d'un moyen pour ces dernières d'expérimenter de nouveaux marchés, d'accroître la notoriété de la marque et d'atteindre une nouvelle clientèle.
>>Le bánh mì rouge et jaune, une création patriotique
>>Bún  Huê     

Les camionnettes de rue vendent de plats à emporter sans avoir à se soucier de l'embauche de personnel et d'espace.
L'agitation de la vie urbaine entraîne la notion de rapidité (acheter une tasse de café, un repas chaud sans avoir à se rendre dans un restaurant).

Certaines marques culinaires célèbres ont également commencé à tirer parti du modèle mobile pour augmenter leur part de marché et réduire les coûts d'exploitation et de location.

La célèbre marque de café Highlands a récemment déployé un modèle de chariot mobile qui est garé devant de grands immeubles. Les prix y sont plus bas que dans les boutiques et le service est encore plus rapide. Une autre marque bien connue spécialisée dans le poulet frit et la pizza a également développé ce principe dans les zones résidentielles ou centres commerciaux.

Dans de nombreux pays plus développés, la cuisine mobile a remporté certains succès, même s'il n'y a pas de locaux stables. Ce modèle ne s'arrête pas à la vente de nourriture mais s’étend aussi aux vêtements, à la musique, aux fleurs, à la beauté, les bijoux voire les livres. Il peut être cependant perturbé par la saison des pluies ou lorsque les clients choisissent des services de livraison en ligne ou de manger à la maison, au bureau.

L'intégration des services de livraison en plus de la vente à emporter ou la coopération avec les unités de livraison en ligne apportera une variété d'options aux clients et garantira le volume de commande.

Malgré quelques inconvénients, ce modèle est viable et présente de nombreux avantages par rapport aux vendeurs traditionnels. Selon le rapport Nielsen 2020 sur le comportement des consommateurs, les Vietnamiens préfèrent les aliments issus du pays et sans danger pour la santé. Cette demande a augmenté avec la pandémie de COVID-19.

On s'attend à ce que le modèle culinaire mobile   attire des clients  à la recherche de nouveauté et au mode de vie occupé, tels que les jeunes Millenial et Gen Z.

Trang Bùi, directrice du marché pour JLL Vietnam, a commenté la nouvelle tendance : "Les camionnettes de restauration d'aujourd'hui fournissent des ingrédients de meilleure qualité et des produits locaux, contribuant à dissiper le  stéréotype d’une nourriture de rue peu hygiénique. Peu à peu, ils sont devenus un spectacle familier dans les rues, dans les centres commerciaux et dans les festivals, attirant une nouvelle génération de consommateurs et ce succès  incite d'autres marques à faire de même".

Les experts de JLL prédisent qu'il s'agira d'une nouvelle tendance pour l'industrie culinaire vietnamienne. Cependant, à long terme, afin de pouvoir concurrencer les restaurants traditionnels, ce modèle devra constamment améliorer la qualité de ses produits en se concentrant sur la sécurité alimentaire, et profiter de sa flexibilité pour générer de nouvelles idées susceptibles de fidéliser les clients.
Texte et photo : Minh Thu/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.