25/10/2017 19:13
Lundi 23 octobre à Hô Chi Minh-Ville, le Centre de recherche et de développement des capacités des handicapés (DRD) a organisé un atelier sur le thème «Améliorer l'accès à l'éducation des étudiants handicapés». Il visait à créer de meilleures conditions pour les étudiants handicapés et à recueillir des idées en lien avec ce problème.
>>Pour aider les enfants handicapés à mieux s’intégrer dans la communauté
>>L’USAID aide le Vietnam à améliorer les droits des personnes handicapées

L’étudiante Lê Minh Tu prend la parole, le 23 octobre à Hô Chi Minh-Ville.

Mme Dang Huynh Mai, présidente de l’Union des associations des personnes handicapées, a tenu un discours très positif sur la question notamment pour l’éducation physique et sportive : « J'ai eu l'occasion de visiter de nombreux pays et de voir que l’éducation physique était très importante si elle est adaptée aux différents handicaps ».

Elle a ajouté: « J'ai apprécié nos échanges car ils nous permettent de nous rendre compte des difficultés des jeunes et de leurs parents et de réfléchir à des solutions adaptées».

Lê Huu Thuong, tête pensante du séminaire, a partagé: « Les étudiants ayant une déficience visuelle ont de grosses difficultés. Ils doivent se munir d'équipements supplémentaires (magnétophone, scanner, loupe) et même avoir recours à un interprète ou un assistant personnel. Tout ceci entraîne des frais. Par ailleurs, les étudiants handicapés ont du mal à trouver un logement, surtout ceux à mobilité réduite. Ils  devront dépenser plus d'argent pour trouver un logement accessible ».

Lê Minh Tu, étudiante sourde de l'Université Van Hiên : « J'étudiais dans une école quand on a interdit l’accès à mon traducteur de langue et de symbole. Même après avoir expliqué mon cas, l'école n'a pas accepté ! J’ai donc dû quitter l’école pour me retrouver à l’Université Van Hiên, beaucoup plus tolérante».

Des mesures d’approche éducative
pour les étudiants handicapés


Représentant du ministère des Transports, Ha Lê An, a confié: « l'année prochaine, le ministère rénovera 500 stations de bus en y ajoutant des pentes et rampes pour les handicapés ».

Les universités seront plus proches des familles d'accueil d’étudiants handicapés. Elles aideront les étudiants à trouver plus facilement un emploi.

Désormais dans les universités, les étudiants malvoyants recevront leurs cours 2 à 3 semaines à l'avance. Ils bénéficieront aussi de 15 à 20 minutes supplémentaires lors des examens.

Les étudiants sourds pourraient bénéficier de dérogations venant du ministère de l'Éducation et de l’université en ce qui concerne les langues étrangères. En revanche, ils devront eux-mêmes participer à une variété de programmes pour améliorer leurs compétences…

Lê Ha An, directeur adjoint du Centre de  gestion et d’exploitation des transports publics, a déclaré: « Les universités vont coopérer plus étroitement avec notre centre pour identifier le nombre d'étudiants handicapés qui ont besoin de prendre des bus. Un numéro de téléphone sera exclusivement dédié à cette question : 028. 3914 3952. Le centre enverra des personnes pour collecter les données et fournir des cartes de bus gratuites aux étudiants concernés. En outre, les lignes de bus actuelles seront équipées progressivement de signalétique pour aider les sourds et les aveugles à prendre le bus plus facilement ».

Texte et photo : Minh Thu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Lai Châu séduit les touristes par ses festivités culturelles La province de Lai Châu (Nord-Ouest) abrite une bonne vingtaine d’ethnies. La beauté de ses vallées montagneuses, l’originalité de sa cuisine et la diversité de ses fêtes traditionnelles font de cette région l’une des plus originales du Vietnam.